google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
  • Bonfils FrĂ©dĂ©ric

đŸ…”đŸ…”đŸ…”đŸ…”Hamlet [crĂ©ation] au ThĂ©Ăątre de la TempĂȘte

Jamais trop de Shakespeare pour secouer nos Ăąmes. Ici, c’est Ă  un rendez-vous magnĂ©tique avec le fils du roi du Danemark qu’il faut se prĂ©parer, d’une autre Ă©poque, un peu sixties. Dans cette nouvelle traduction, il sera question, entre autres, de dĂ©noncer le patriarcat, la violence des pĂšres, leur amour enfermant. C’est la comĂ©dienne Anne Alvaro qui incarnera le rĂŽle du prince « cet esprit chancelant au bord du gouffre », selon la formule de Bonnefoy. À ses cĂŽtĂ©s, toute une troupe de comĂ©diens sera jetĂ©e dans une agora permanente, survoltĂ©e, pour tenter de traduire les troubles que nous sommes en train de vivre. Folie rĂ©vĂ©latrice de notre sociĂ©tĂ© comme monde instable et transitoire.


En faisant une nouvelle traduction d’Hamlet de Shakespeare, GĂ©rard Watkins crĂ©e un spectacle atypique et Ă©bouriffant, rock et poĂ©tique, drĂŽle et Ă©mouvant. Une adaptation qui n’en est pas vraiment une, tellement le texte et l’esprit originel sont respectĂ©s. Une façon de positionner ce trĂšs grand classique du thĂ©Ăątre dans une vision ultra-contemporaine et moderne.


La traduction J’ai travaillĂ© pendant un an Ă  la traduction. En partant du texte original et sans appui d’autres traductions. Pour partir de zĂ©ro. J’ai pu y dĂ©velopper et y inscrire mes interrogations. Et remplacer le pentamĂštre par une forme de musicalitĂ© et d’invitation Ă  la scansion
 J’ai tenu Ă  tirer les mots vers une interprĂ©tation suggestive des troubles que je crois y lire. GĂ©rard Watkins

Énergie, musiques, dĂ©cors, costumes, la troupe, complĂštement dĂ©jantĂ©e, emmenĂ©e brillamment par Anne Alvaro, se dĂ©chaĂźne sur scĂšne, envahit l’espace et compose une partition oĂč tout semble avoir Ă©tĂ© Ă©tudiĂ© au millimĂštre. Chaque intonation, chaque placement nous entraĂźne dans l’univers singulier de watkins. La sensation de dĂ©couvrir un tout autre thĂ©Ăątre, puissant, dĂ©calĂ© et fou.


L’extension de la folie vers la poĂ©sie est, on le sait, chez Shakespeare, naturelle. Lunatics, lovers, and poets are of imagination all compact.


Cet Hamlet, aux accents 60/70 qui commence, un peu, comme un Soap Opera amĂ©ricain enchaĂźne les moments d’anthologie avec une trĂšs belle Ă©criture magnifiquement vivante pour se terminer en apothĂ©ose dans une scĂšne finale absolument sublime. Une scĂšne qui donne la sensation de voir un tableau vivant de la renaissance italienne.


Hamlet de Watkins. Un vibrant hommage Ă  Shakespeare. Un spectacle universel et grandiose.


HAMLET

Mise en scĂšne GĂ©rard Watkins

Avec Anne Alvaro, SolÚne Arbel, Salomé Ayache, Gaël Baron, Mama Bouras, Julie Denisse, Basile Duchmann, David Gouhier, Fabien Orcier, Gérard Watkins

Crédit photo ©Alexandre Pupkins

Durée 3h15 (avec entracte)


Spectacle prĂ©sentĂ© au ThĂ©Ăątre de la TempĂȘte

Crédit photo ©Alexandre Pupkins


Prochaine représentation

Mercredi 21 et jeudi 22 avril à 19h, à La Comédie de Caen ?

ThĂ©Ăątre de la TempĂȘte ?



Frédéric BONFILS

43 avenue de Suffren

PARIS, 75007

 

frederic@foudart-blog.com

 

Telephone: +336 11 69 81 37

CONTACT

  • Blanc IcĂŽne YouTube

©2019 by FOUD'ART.  RCS PARIS : 453 587 800 000 39 Code APE : 5814Z