google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
  • Bonfils Frédéric

Les passagers de l’aube. Violaine Arsac. Intense et poétique. Théâtre 13 - Jardin

Mis à jour : janv. 13

Encore une de mes pièces coups de cœur d’Avignon arrive à Paris et j´en suis vraiment heureux.


Cette fiction est basée sur des faits scientifiques réels.

Un médecin rationnel peut-il en arriver à croire qu’un homme est plus qu’une mécanique scientifique ? La science peut-elle rejoindre le spirituel ? Au-delà du théâtre, un questionnement intime et universel, sur notre condition humaine. Doublé d’une histoire d’amour lumineuse.


C’est l’histoire de Noé, jeune et brillant interne en dernière année de neurochirurgie et à l’avenir tout tracé, dont les certitudes vont voler en éclats. L’histoire d’une intrigue scientifique qui va l’entraîner dans une fuite en avant, et mettre ainsi en danger la femme qu’il aime, l’estime de son meilleur ami, sa carrière. L’histoire d’un homme qui va prendre le risque de tout perdre. A moins que ça ne soit celui de tout gagner ?

C’est surtout l’histoire d’un amour sans pareil. Une quête effrénée où vont se confronter médecine occidentale et sagesses anciennes, Expériences de Mort Imminente, amour, raison et physique quantique.


Au premier abord, le sujet pourrait faire peur et pourtant...Cette pièce passionnante et même brillante par sa construction narrative et avant tout un immense hommage à l’amour, à la vie.

Trois ans de succès très mérité à Avignon !


Le spectacle fonctionne, car cette pièce écrite et mise en scène par Violaine Arsac, vraiment documentée, associe suspense, réalisme et poésie. Très crédible, intelligente. On en ressort troublé, pensif et même bouleversé.


La scénographie est brillante. Le décor simple et modulable à souhait touche au génie.

La mise en scène est très fluide, soutenue, sans temps mort.

Les comédiens font une vraie performance. Ils jouent malicieusement avec ce décor et sont vraiment parfaits et crédibles (ce qui n’est pas du tout évident). Les passages chantés, dansés, comme des interludes de douceur, très beaux, ajoutent une vraie poésie à ce texte scientifiquement dense et techniquement difficile


Cette pièce, un vrai coup de cœur de la rentrée 2020, est à voir absolument !


Théâtre 13 / Jardin

103A Boulevard Auguste Blanqui – 75013 Paris (métro Glacière)

Texte & mise en scène Violaine Arsac

1h25 sans entracte – tout public à partir de 14 ans

Avec Grégory Corre (Noé), Florence Coste (Alix), Mathilde Moulinat (Jeanne, Pr Schwartz, la Médium), Nicolas Taffin (Roman, Pr Mercier, le Passeur, le Patient)

Chorégraphies Olivier Bénard, Lumières Stéphane Baquet, Décors Caroline Mexme, Costumes Clémentine Savarit, Clin d'oeil musical Stéphane Corbin


#violainearsac #letheatredespossibles #gregorycorre #florencecoste #mathildemoulinat #nicolastaffin #carolinemexme #theatre13 #theatre #festivalavignon #foudetheatre #lespassagersdelaube #stephanecorbin #ateliertheatreactuel #olivierbenard


Crédit Photo : Philippe Hanula, Jean-Baptiste Loiseau







Frédéric BONFILS

43 avenue de Suffren

PARIS, 75007

 

frederic@foudart-blog.com

 

Telephone: +336 11 69 81 37

CONTACT

  • Blanc Icône YouTube

©2019 by FOU DE THÉÂTRE.  RCS PARIS : 453 587 800 000 39 Code APE : 5814Z