google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
  • Bonfils Frédéric

Mary said what she said. Isabelle Huppert

Un choc, véritable, absolu. Je viens de voir une pièce géniale. Isabelle Huppert est fantastique. Chaque mot, chaque geste sont justes.


Le choix de cette pièce est vraiment un pur défi. L'histoire de Mary Stuart est tellement connu, complexe, mais convenue. Chacun ayant son propre avis sur ce personnage hors norme et moderne pour son temps. Bien trop, certainement. Il y a un peu du “Madame Bovary” dans Marie Stuart ou le contraire.


Le parti pris, ici, n'est pas de nous raconter son histoire (sauf par moments, par touches discrètes) mais surtout de nous faire ressentir son émotion et sa rage. On ne sait même pas (ou pas tout de suite) quand se situe l'histoire dans la vie de Marie Stuart.


La mise en scène de Robert Wilson est incroyable. Les lumières magiques et la musique de Ludovic Einaudi envoûtante.

Cette pièce est en fait un trio.

La connexion mise en scène, musique et jeu d'acteur est parfaite et tout s'accorde pour mettre en valeur le talent de cette immense comédienne. On sent de la force. Du désarroi. De la joie. De la tristesse et même de la folie. Je ne sais pas si les répétitions de mots ou de phrases sont dans le texte originel de Darryl Pinckney mais c'est une idée brillante.


Quand je suis sortie, j'ai entendu des gens parler de sa minceur ou de sa froideur. Pour moi, c'est exactement ce qui fait d'Isabelle Huppert, la star absolue.

Elle n'a plus rien à prouver. Elle s'investit dans un texte en dehors des codes historiques mais magnifique. Elle joue avec les mots, avec la voix, la lumière. Sa diction est parfaite même si le phrasé n'est pas vraiment d'époque (je pense que c'est fait exprès) et elle passe par tous les spectres émotionnels.

Elle est maître du jeu. De son jeu. Je l'ai trouvée éblouissante de grâce, de beauté et de générosité. Elle s'amuse. Elle joue. Elle se donne à fond et nous fait un cadeau immense. Elle est, pour moi, tout le contraire de la froideur. Elle s'offre à nous totalement et je la trouve même amusante par moment et toujours touchante.


Je suis sous le charme, ce soir, de Robert Wilson, Ludovico Einaudi. De ce texte incroyablement moderne et culotté de Darryl Pinckney et, surtout, d'Isabelle Huppert. Franchement bravo !


Il faut voir cette pièce. Cette performance. Ce monument.



#isabellehuppert #marysaidwhatshesaid #theatredelaville #espacepierrecardin #robertwilson #darrylpinckney #ludovicoeinaudu


Frédéric BONFILS

43 avenue de Suffren

PARIS, 75007

 

frederic@foudart-blog.com

 

Telephone: +336 11 69 81 37

CONTACT

  • Blanc Icône YouTube

©2019 by FOU DE THÉÂTRE.  RCS PARIS : 453 587 800 000 39 Code APE : 5814Z