google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
  • Bonfils Frédéric

🅵🅵🅵🅵Room with a view de Rone et (La) Horde sur CultureBox

Mis à jour : il y a 3 jours

La captation de Room With A View de Rone et (LA)HORDE avec le Ballet national de Marseille (BNM) au théâtre du Châtelet disponible en exclusivité en ligne sur France TV.

Une vision post-apocalyptique s’élève des planches du théâtre du Châtelet. Le chaos et l’effondrement sont palpables. Sur ce décor anéanti, les 20 danseur.se.s se meuvent et se débattent jusqu’à ne plus faire, portés par la musique live de Rone derrière ses machines.

Room With a View est le spectacle fulgurant créé à l’occasion d’une carte blanche offerte par le théâtre du Châtelet à l’artiste de musiques électroniques Rone. Une création faite en collaboration avec le collectif (LA)HORDE et le Ballet National de Marseille.

Fruit de ce travail, Rone a également signé un 5ème album du même nom. Composé en 9 mois, cet opus percutant est une aventure musicale entre musique club, beats minimalistes et mélodies addictives où sonne en creux l'urgence de recréer un “Nouveau Monde” face au chaos et une invitation à la prise de conscience de la catastrophe écologique en cours.


LE LIEN EST ICI

Room With A View

Réalisé par Josselin Carré & Celidja Pornon Produit par La Blogothèque Durée 67min





Création 2021

Childs – Carvalho – Ninja – Doherty

À l’invitation du Théâtre de la Ville et du Théâtre du Châtelet, le BNM – direction (LA)HORDE présentera, en 2021, sa nouvelle création Childs – Carvalho – Ninja –Doherty.


En collaboration avec la chorégraphe américaine Lucinda Childs, (LA)HORDE reprend un spectacle créé par celle-ci en 2009 pour le Ballet national de Marseille, Tempo vicino, et l’associe au regard et au style de trois autres chorégraphes actuel.le.s,venu.e.s d’univers différents de la danse : Tânia Carvalho connue pour son travail influencé par le cinéma et l’expressionnisme ; Lasseindra Ninja, icône queer, qui a introduit, au début des années 2000, sur la scène parisienne, le voguing ; et la danseuse et chorégraphe irlandaise Oona Doherty, travaillant pour chacune de ses pièces sur les violences urbaines à Belfast et sur les masculinités normatives afin de mieux les défaire.

A voir à partir 31 mars au 2 avril 2021 à La Criée, Théâtre national de Marseille, puis au Théâtre du Châtelet, du 8 au 11 avril.

BALLET NATIONAL DE MARSEILLE

Centre Chorégraphique National www.ballet-de-marseille.com/fr

20, boulevard de Gabès 13417 Marseille cedex 08


Nommé à l’unanimité et conjointement par le ministère de la Culture et la Ville de Marseille, le collectif (LA)HORDE assure depuis le 2 septembre 2019 la direction artistique du Centre chorégraphique national-Ballet national de Marseille (CCN/BNM).

Fondé en 2013 par le trio de chorégraphes et artistes visuels aujourd’hui trentenaires, Marine Brutti, Jonathan Debrouwer et Arthur Harel, le collectif (LA)HORDE développe depuis ses débuts atypiques des projets collaboratifs avec des communautés en ligne et des créations multimédiales, transdisciplinaires, transcommunautaires et transgénérationnelles, à partir de la danse et du corps, aux sources plurielles de la « fabrication d’un geste ».


Le Ballet national de Marseille - direction (LA)HORDE Dans la continuité de la politique d’ouverture du ballet classique et contemporain aux autres arts initiée dès 1972 par son créateur, le chorégraphe Roland Petit, le Ballet national de Marseille (BNM), centre chorégraphique national (CCN) depuis 1984, évolue au fil de ses directions tel un outil de création décloisonné, disponible à toutes les écritures chorégraphiques, à toutes les formes de danse, ainsi qu’à toutes les collaborations artistiques entre danseurs, musiciens, plasticiens, poètes, cinéastes…


Si (LA)HORDE questionne ce qu’est le ballet à l’ère numérique et des communautés en réseau, le collectif s’attache également à le redéfinir au cœur des questions politiques et écologiques de nos sociétés post-contemporaines et de l’urgence climatique, à le réinvestir comme lieu de refuge – ou comme « cabane », dans l’acception élargie décrite par Marielle Macé — d’une réinvention d’une politique des marges et du métissage, d’une visibilité ouverte des corps genrés à travers des pratiques individuelles ou collectives, et d’une mise en œuvre chorégraphique de nouvelles dynamiques de révoltes et de résistances, de représentations et de circulations des formes artistiques et de vie.

Le Ballet national de Marseille compte actuellement, de façon quasi paritaire, 22 danseur.se.s racisé.e.s, originaires de quatorze nationalités différentes (Allemagne, Belgique, Canada, Espagne, États-Unis, France, Grèce, Israël, Italie, Japon, Lituanie, Pays-Bas, Pologne, Portugal).

Pour sa première saison à la tête du Ballet national de Marseille, (LA)HORDE a répondu à l’invitation du musicien électro Rone et du Théâtre du Châtelet avec une création collective, Room With A View, qui, en mars dernier, avant l’entrée en vigueur de la période de confinement, a rencontré un succès critique et public retentissant.


Inscrite au répertoire du BNM – direction (LA)HORDE, Room With A View sera présentée au printemps 2021 au Grand Théâtre de Provence (Aix-en-Provence) et à La Comédie de Clermont-Ferrand – Scène nationale.

Posts récents

Voir tout