google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
  • Bonfils Frédéric

Sur la route de Compostelle. Sortie DVD

Mis à jour : il y a un jour

Avis Foudart 🅵🅵🅵

Six "pèlerins" se lancent sur le Chemin de Compostelle, long de 800 kilomètres entre la France et l’Espagne. Ce chemin initiatique et spirituel, celui de la vie, permet à chacun de se révéler... Une histoire de gens ordinaires réalisant un périple extraordinaire, Ultréïa !


Sur la route de Compostelle est le premier long-métrage documentaire réalisé par le duo australo-néozélandais, Noel Smyth et Fergus Grady

Tourné en 42 jours, le film suit 6 personnes qui ne se connaissaient pas dans l’aventure qui les mènent sur le Camino de Santiago, portion de l’historique Chemin de Compostelle.


En dehors des très belles images, filmés avec soin, ce film, d'une facture assez classique, est remarquable par le choix des protagonistes qui nous offrent, avec émotion et sincérité, leur témoignage d'une profondeur immense. Sans tomber dans le pathos, et avec beaucoup d'élégance Julie, Susan, Terry, Mark, Claude et Cheryl, en dépassant leurs limites physiques, se livrent et parlent de leur peine tout en gardant des lueurs d'espoir et de bonheur.


Sorti en salles en Nouvelle-Zélande en juillet 2019, le film bat des records en premier week-end d’exploitation, coiffant au poteau des films tels que le Pavarotti de Ron Howard et l’Oscar 2019 du meilleur documentaire, Free Solo. Sur la route de Compostelle se place en quatrième position des meilleures entrées sur le premier week-end pour un film néo-zélandais ou australien en sortie nationale, et ce sur les 3 dernières années.

Notre objectif avec ce film était de créer un documentaire dit “d’observation”, qui saisirait à la fois l’esprit du Camino et les épreuves traversées par les protagonistes tout au long du chemin. L’idée d’accompagner les personnages pas à pas (sur 800 km) revenait sans cesse. Pour rester au plus proche d’eux, c’est ce que nous avons fait. Il y a quelque chose dans la marche à pied qui permet aux gens de se confier plus aisément qu’en face à face. Peut-être est-ce dû à l’absence de pression causée par le regard direct…

Dans un tel environnement de pression physique et émotionnelle prolongée, nous nous doutions que le Camino, en cristallisant les émotions, transformerait les personnages. Il était évident que nous ne retrouverions pas, à l’arrivée, nos protagonistes du départ. NOEL SMYTH & FERGUS GRADY

Sur la route de Compostelle est un très joli film documentaire, à voir absolument en version originale, plein d’humanité et d’espoir qui ne questionne pas vraiment sur la foi, ni la spiritualité.


SUR LA ROUTE DE COMPOSTELLE

Film - Documentaire

80 MIN | NOUVELLE-ZÉLANDE/AUSTRALIE | VOST / VF | 2019

De Fergus Grady et Noel Smyth Avec Julie Zarifeh, Susan Morris, Terry, Mark Thomson, Claude Tranchant, Cheryl Stone

PHOTOGRAPHIE NOEL SMYTH

MONTAGE RAMON WATKINS

MUSIQUE ORIGINALE TOM MCLEOD

PRISE DE SON FERGUS GRADY ET PHOEBE CURRAN

Éditeur L'ATELIER D'IMAGES


SORTIE en DVD et VOD, le 5 JANVIER

BONUS

Le Camino vu du ciel




En savoir plus…

Le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle ou pèlerinage de Compostelle est un pèlerinage catholique dont le but est d'atteindre le tombeau attribué à l'apôtre saint Jacques le Majeur, situé dans la crypte de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle en Galice (Espagne). C'est un « Chemin semé de nombreuses démonstrations de ferveur, de pénitence, d'hospitalité, d'art et de culture, qui nous parle de manière éloquente des racines spirituelles du Vieux Continent ».

Créé et instauré après la découverte des reliques de Jacques de Zébédée au début du IXe siècle, le pèlerinage de Compostelle devient à partir du XIe siècle un grand pèlerinage de la chrétienté médiévale. Mais c'est seulement après la prise de Grenade en 1492, sous le règne de Ferdinand d'Aragon et d'Isabelle la Catholique, que le pape Alexandre VI déclare officiellement Saint-Jacques-de-Compostelle lieu d'un des « trois grands pèlerinages de la Chrétienté », avec ceux de Jérusalem et de Rome.

Depuis la fin du XXe siècle, l'interprétation du sanctuaire catholique subit une évolution doctrinale : le mot « tombeau » a disparu des discours des derniers papes depuis Jean-Paul II. Jean-Paul II parlant du « mémorial de saint Jacques », sans utiliser le mot « reliques » et Benoît XVI disant simplement que la cathédrale Saint-Jacques-de-Compostelle « est liée à la mémoire de saint Jacques ».

Les chemins de Compostelle, qui correspondent à plusieurs itinéraires en Espagne et en France, ont été déclarés en 1987 « Premier itinéraire culturel » par le Conseil de l'Europe. Depuis 2013, les chemins de Compostelle attirent plus de 200 000 pèlerins chaque année, avec un taux de croissance de plus de 10 % par an. Les pèlerins viennent essentiellement à pied, et souvent de villes proches (demandant peu de jours de marche pour atteindre Santiago). Le Camino francés rassemble les 2/3 des marcheurs, mais les autres chemins « mineurs » connaissent une croissance de leur fréquentation supérieure au chemin traditionnel. Les mois d'été sont les plus fréquentés par les pèlerins, et les pèlerins espagnols y sont majoritaires (les pèlerins d'origine étrangère dominent le reste de l'année).