google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
  • Bonfils Frédéric

Trenet, Brassens, deux troubadours occitans


Le vendredi 19 Février 2021, en l'honneur de Charles Trenet, disparu il y a 20 ans jour pour jour, Le Hall de la chanson s'invite chez vous !

14H, en direct, la diffusion en avant-première du spectacle TRENET, LE REVENANT 19H, en direct, la diffusion de QUE RESTE-T-IL DE CHARLES TRENET ? - entretiens


Sur les chaînes Facebook et YouTube du Hall de la chanson.

Le spectacle sera disponibles, seulement 24h !



Savez-vous que Trenet et Brassens avaient été considérés comme délinquants juvéniles, pour cela contraints à un exil parisien ? L’un et l’autre en effet, comme des héros de contes, ont fait une grosse bêtise qui les force à quitter leur berceau, à s’arracher à la terre parfois lourde de racines et à la surveillance.


Dans leur adolescence, Georges a volé, et Charles a été surpris nu dans un jardin en plein jeu érotique déguisé en fantôme. Chacun d’eux connaîtra l’opprobre, le jugement porté sur sa « délinquance ». Mais l’un et l’autre ont trouvé (pour notre plus grand bonheur !) le salut dans l’art de la chanson.

TRENET, LE REVENANT

Mise en scène Serge Hureau & Olivier Hussenet

Chanteurs Gabriel Acremant, Serge Hureau

Musiciens Clément Caratini, Lionel Privat, Richard Dubelski


Jouant les burlesques personnels médicaux d'un centre de rééducation, les artistes interprètent, arrangent, mettent en scène à leur guise l'héritage foisonnant des œuvres de Charles Trenet. Un immense artiste natif d'Occitanie, qui quittera sa ville fuyant la honte d’une petite délinquance adolescente, pour se réaliser à Paris, la généreuse.

Un spectacle où les chansons, en ces temps d’épidémie et de désarroi de la jeunesse, sonnent comme véritable philosophie, de joie de vivre courageusement sa vérité et d'affronter les épreuves.

QUE RESTE-T-IL DE CHARLES TRENET ? - entretiens Les invités

Gérard Davoust, éditeur et producteur, président des éditions Raoul Breton

Olivier Charneux, auteur du livre Le prix de la joie

Jacques Pessis, journaliste, homme de radio et télévision, commissaire d’exposition auteur de Trenet, hors-champ

Daniel Colling, entrepreneur de spectacles et directeur artistique, fondateur du Printemps de Bourges et créateur du concept Zénith

Serge Hureau, directeur du Hall de la chanson et du TÉC, chanteur et metteur en scène

Vidéo Ulysse Chaffin

20 ans après disparition, Que reste-t-il de Charles Trenet ? Une admiration pour l’artiste qui a révolutionné la chanson française, mais entaché par les allégations les plus injustes et fausses à son égard. Pour en finir avec rumeurs et calomnies, cinq invités bien informés, témoins de première main ou spécialistes de son œuvre ou de sa vie, nous ramènent à l’essentiel : ses chansons.



Et, bientôt, au Hall de la chanson...


BRASSENS, LA MAUVAISE HERBE

Mise en scène Serge Hureau & Olivier Hussenet

AVEC Alexandra Lacour (Ensemble Justiniana), Arthur Goudal (Ensemble Justiniana), Lucie Durand (Théâtre-École des répertoires de la chanson – TÉC), Gabriel Acremant (Théâtre-École des répertoires de la chanson – TÉC), Clément Caratini (saxophone baryton, piccolo, clarinette, clarinette basse, pipeau, ukulélé, sifflet, voix), Lionel Privat (guitares, mandoline, banjo, basse, claviers), Richard Dubelski (tambourin - rek, daf, cajon, caisse-claire avec baguettes balais et mains, cymbales, tom basse, bendir zarb, grelots, petites coupelles accordées, harnais avec tambour, woodblock, valise remplie de pierres, planche de bois sur coupelle en bois)


Jouant les bons fantômes et clowns fossoyeurs, les artistes interprètent, arrangent, mettent en scène à leur guise l'héritage de ces foisonnant créateurs de chansons. Cette fois, on vous emmène au plus près de l'âme humaine, dans un cimentière métaphysique et comique où se montrent, parfois poètes, philosophes, ou mercantiles et mesquins, des employés de pompes funèbres. Sur un arrangement musical acoustique et subtil, ils nous font réaliser avec grâce et beauté que vieillir et mourir relèvent bien de notre sort. Loin de nous faire planer et oublier le monde, les chansons nous donnent le courage de le regarder en face, et de nous rappeler ses merveilles.


Je suis de la mauvaise herbe, brave gens... Et je me demande pourquoi, Bon Dieu. Ça vous dérange que je vive un peu. - Georges Brassens, La mauvaise herbe, 1954



LE HALL DE LA CHANSON - Centre National du patrimoine de la chanson Théâtre-Ecole des répertoires de la Chanson Parc de la Villette - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris


Trenet, le revenant Paroles & musique : Charles Trenet

Je chante (& Paul Misraki, éd. Raoul Breton, 1937) - Le revenant (éd. Raoul Breton, 1970) - La pavane des patronages (éd. Raoul Breton, 1952) - L’abbé à l’harmonium (éd. Raoul Breton, 1971) - Pigeon vole (& Paul Misraki, éd. Raoul Breton, 1937) - Quand j’étais p’tit je vous aimais… (éd. Raoul Breton, 1939) - Il y avait des arbres (éd. Raoul Breton, 1969) - Le jardin extraordinaire (éd. et prod. musicales Pathé Marconi, pour le monde entier : EMI Music Publishing France SA, 1957) - Au bal de la nuit (éd. Raoul Breton, 1970) - (POT-POURRI) La tarentelle de Caruso (éd. Raoul Breton / Warner Chappell Music France, 1966) La jolie sardane (éd. Raoul Breton, 1952) La polka du roi (éd. Raoul Breton, 1938) - Fidèle (éd. Raoul Breton, 1971) - Le fi ls de la femme poisson (éd. Raoul Breton, 1935) - Papa pique et maman coud (& Antonio Matas, éd. Raoul Breton, 1940) - La folle complainte (éd. Salabert, 1945) - Renaud, Renaud (éd. Raoul Breton, 1971) - L’oiseau des vacances (éd. Raoul Breton, 1970)


Durée - Trenet, le revenant 1h20


Brassens, la mauvaise herbe Paroles & musique : Georges Brassens

Bonhomme (éd. Intersong, 1956) - Le moyenâgeux (éd. Mus. 57, 1966) - Le fantôme (éd. Mus. 57, 1966) - La ballade des cimetières (éd. Mus. 57, 1962) - Les deux oncles (éd. Mus. 57, 1965) sous réserve - Le temps passé (éd. Mus. 57, 1962) - Les quatre bacheliers (éd. Mus. 57, 1966) - La messe au pendu (éd. Mus. 57, 1976) - Le fossoyeur (éd. Intersong, 1952) - Grand-père (éd. Mus. 57, 1957) - Les funérailles d’antan (éd. Mus. 57, 1960) - La mauvaise herbe (éd. Intersong, 1954) - La tondue (éd. Mus. 57, 1965) - Pauvre Martin (éd. Intersong, 1953) - Trompe la mort (éd. Mus. 57, 1976) - Supplique pour être enterré à la plage de Sète (éd. Mus. 57, 1966) - Tempête dans un bénitier (éd. Mus 57, 1976)


Durée - Brassens, la mauvaise herbe 1h30



Frédéric BONFILS

43 avenue de Suffren

PARIS, 75007

 

frederic@foudart-blog.com

 

Telephone: +336 11 69 81 37

CONTACT

  • Blanc Icône YouTube

©2019 by FOUD'ART.  RCS PARIS : 453 587 800 000 39 Code APE : 5814Z