google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 
  • Bonfils Frédéric

Vous n’aurez pas le dernier mot. Stéphane BERN en pleine forme au théâtre Montparnasse

Mis à jour : mars 19

Je connais, comme tout le monde, Stéphane Bern, cet homme de télévision et de radio, drôle, intelligent et facétieux mais pas tant que ça, non plus.


Quand on est fou de théâtre, comme moi, et qu’on écume tous les soirs les salles parisiennes ou d’ailleurs, il ne reste pas beaucoup de temps pour la télévision.


Eh bien, j’ai été très agréablement surpris. Cette pièce lui va comme un gant de soie.

Le texte écrit par Diane Ducret est un bijou de finesse et de drôlerie extrêmement documenté.


J’ai plein de questions en tête à poser à ce duo malicieux. Les mots vont si bien à Stéphane Bern que l’on pourrait vraiment croire qu’ils ont été écrits par lui.

Comment ont-ils travaillé ? Diane Ducret s’est-elle inspirée d’anecdotes racontées par Stéphane Bern ou le texte était-il écrit avant ? Toutes ses questions se posent vraiment et j’espère en avoir la réponse très vite.


Il est très important, également, de tirer mon chapeau à Jeremy Lippmann que j’ai déjà rencontré, car sa mise en scène parfaite est intelligente et drôle.

Ni Diane Ducret par la construction de son texte à tiroirs ni Jeremy Lippmann n’ont épargné Stéphane Bern, car ce seul en scène en forme de conférence est bien plus difficile à jouer que l’on pourrait penser.


Lui qui nous raconte les secrets de la grande histoire de France depuis des années aborde ici les mots cachés (ou célèbres) de ces immenses personnalités dont nous sommes tous un peu les descendants.


Si toutefois Stéphane Bern venait à lire ses quelques lignes, je voudrais juste lui dire mon immense joie de l’avoir croisé au détour d’une scène de théâtre.


La scène vous va très bien, monsieur.




18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout