google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

La Dégustation : Isabelle Carré et Bernard Campan Une rencontre à déguster… sans modération

Une rencontre délicieuse avec Isabelle Carré, Bernard Campan et le réalisateur Ivan Calbérac, à l’occasion de la sortie en salle du film La Dégustation, le mercredi 31 août.


Divorcé du genre bourru, Jacques tient seul une petite cave à vins, au bord de la faillite. Hortense, engagée dans l'associatif et déterminée à ne pas finir vieille fille, entre un jour dans sa boutique et décide de s'inscrire à un atelier dégustation...


« Au départ, j’avais envie de faire une histoire d'amour sur des gens qui ont déjà vécu , qui ont eu des blessures et ont peur de souffrir à nouveau »

Ce film, adapté de la pièce à succès du même nom, Molière de la meilleure comédie en 2019, est le nouvel opus du réalisateur de l’étudiante et Monsieur Henri et Venise n’est pas en Italie.


Ce sont les comédiens Isabelle Carré et Bernard Campan qui ont suggéré à l’auteur de l’adapter pour le cinéma.


 


Isabelle Carré

C'est nous qui l'avons entrepris pour ça. On a déjeuné ensemble et on lui a demandé Bernard et moi, s’il n'avait pas en tête de nous mettre en scène au cinéma. Il a dit oui, mais je lui ai dit : « oui, mais dépêches-toi parce qu'il y a l'horloge biologique et je voudrais être crédible, quand même, avec mon histoire de PMA. 

 

Frédéric Bonfils

Vous lui avez mis la pression, quoi ? 

 

Isabelle Carré

Voilà, c’est tout à fait ça !

 

Ivan Calbérac

Mais ils n’ont pas eu besoin de me la mettre trop, non plus. Leur envie a été communicative.

 

Isabelle Carré

Et c’était important pour nous aussi que tous les comédiens soient présents dans le film, Mounir Amamra, Éric Viellard et Olivier Claverie

 

Frédéric Bonfils 

J'ai vu la même histoire qu'au théâtre, mais j'ai l’impression aussi que vous avez développé la vie de chaque personnage.


Ivan Calbérac

Oui c’est ça, c’était l'idée. C’était de montrer tout le Hors champs qu'il y avait dans la pièce, mais qu'on voyait pas.


Frédéric Bonfils 

J’ai trouvé ça vraiment délicieux.

 

Isabelle Carré

Et c’était délicieux pour nous aussi. Parce que c’est vrai que refaire la pièce pour la pièce, non... là, il y avait, encore, plus à manger. C’était bien d’avoir une intériorité supplémentaire qui est difficile à montrer au théâtre. Parce qu'au théâtre, il faut élargir beaucoup. Il faut de la puissance. 


« C'est un film sur comment recréer du lien quand il a été abîmé »

Ivan Calbérac

Et on voit que ce n'est pas toujours simple. C'est pas toujours facile, ça fait peur, ça coûte. Mais en même temps, c'est salvateur.


Frédéric Bonfils 

Bernard, votre personnage a un côté un peu bourru. 

 

Bernard Campan

Pour moi, dans le film, ce