google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

Main basse sur le magot.

Dernière mise à jour : 29 mai 2021

Rififi au Théâtre le Funambule Avis de Foudart 🅵🅵🅵 PARIS DES ANNÉES 1930, DANS LE MONDE DES PETITES FRIPOUILLES.

LE GUS DE LOULOU EST À L’OMBRE. POUR CROÛTER PROPRE, IL LUI FAUT DE L’OSEILLE, DU FLOUZE, DU POGNON. D’AUTANT QU’IL EN DOIT UN PAQUET À LA BANDE DE PIERROT QU’EST PAS LOIN DE LUI FAIRE LA PEAU. MAIS LOULOU EST RAIDE DINGUE.


Main basse sur le magot sent bon les années 30

Dans cette pièce que j'ai bien appréciée Arnaud Cassand, en bandit de bas étage et Julien Héteau en employé modèle défendent leur bout de gras, mais les meilleurs rôles reviennent aux comédiennes.

Mathilde Bourbins avec son accent titi parisien inimitable et Daphné de Quatrebarbes illuminent le pied de la butte Montmartre.