google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
  • Bonfils FrĂ©dĂ©ric

đŸ…”đŸ…”đŸ…”đŸ…”DJ Set (sur) Ă©coute. GĂ©nial au thĂ©Ăątre 14. Attention derniĂšres !

"Je suis convaincu que si Ă  la fin de notre vie, il nous Ă©tait permis de dire quelque chose, et si nous Ă©tions vraiment sincĂšres, nous chanterions une chansonnette, en tant que rĂ©sumĂ© de toute une existence. Je m’en aperçois avec ces quatre ou cinq motifs qui m’agressent toujours avec la mĂȘme nostalgie, la mĂȘme Ă©motion, le mĂȘme regret."

Federico Fellini, entretien avec le chanteur italien Lucio Dalla


L’ART DU SAVOIR-ÉCOUTER. Il va sans dire que l’interprĂ©tation du musicien, sensible et personnelle, est dĂ©jĂ  et toujours une tentative de donner Ă  entendre son Ă©coute. Dans l’histoire de la musique, les arrangeurs ont mĂȘme tentĂ© d’écrire leur Ă©coute d’une Ɠuvre, s’autorisant Ă  l’investir et Ă  la transformer. Mais comment dire ou partager son Ă©coute quand on n’est pas musicien ? En jouant des mots pour expliquer ? Du tourne-disque pour rĂ©pĂ©ter, reprendre, rĂ©Ă©couter encore et encore ? Du volume pour accentuer ou Ă©touffer telle ou telle partie d’un morceau ? Une figure s’impose aujourd’hui comme l’archĂ©type du bon auditeur partageant son Ă©coute : le DJ. Je partirai de cette figure pour penser ce concert sur l’écoute. Le DJ est l’auditeur par excellence, car il est, d’une certaine maniĂšre, l’auditeur se produisant en concert. Son art repose davantage sur un savoir-Ă©couter que sur le savoir-jouer du musicien. Nouveau thĂ©Ăątre de Montreuil - centre dramatique national

UN RENDEZ-VOUS MERVEILLEUX, sur la scùne du THÉÂTRE 14

Sur le plateau, trois musiciens (Sylvain Cartigny, Mathieu Bauer et la chanteuse lyrique Pauline Sikirdji) et deux comĂ©diens (Kate Strong et Matthias Girbig) mixent en direct et nous convivent le temps d’une soirĂ©e Ă  un concert-spectacle autour de nos oreilles. Un cabaret par sa construction en numĂ©ros, sa diversitĂ© de genres et sa lĂ©gĂšretĂ© et une confĂ©rence par les rĂ©flexions qu’il soulĂšve et les textes qu’il donne Ă  entendre.


Un concert sur l’écoute pour s’essayer en live Ă  dresser l’oreille ensemble.


Matthias Girbig, en chef d’orchestre, DJ, chanteur complĂštement dĂ©jantĂ© et Kate StrĂŽne en conteuse extravagante sortie tout droit d’un cabaret underground berlinois, mettent le feu sur scĂšne, dans un thĂ©Ăątre 14 au bord de l’implosion.


Performance, théùtre, musique. Quel spectacle sublime, incroyable, fabuleux.


Mathieu Bauer, serait-il Fou ou GĂ©nie ? peut-ĂȘtre les deux, tout simplement. Entre la nostalgie ressentie grĂące aux tubes trĂšs connus et l'audace apportĂ©e par des morceaux de musique beaucoup plus pointus, DJ Set, un concert-confĂ©rence sur l'Ă©coute, est un vĂ©ritable cours de musique, mais aussi de son divers venu du rĂ©el ou intĂ©grant plusieurs genres musicaux comme des B.O de films, des extraits de dialogues, ou encore des voix off. Ces sons, mis en musique pour la plupart, proposent aux spectateurs-auditeurs, par l’expĂ©rience du concert et Ă  travers elle, de s’interroger pleinement sur ce qu’écouter veut dire.


Quels bruits, quels sons, quelles musiques font vibrer nos tympans ? Quelle mémoire et quelle histoire abritent les plis de nos oreilles ? Quelle serait la bande-son de nos vies ? Quel rapport au monde nos oreilles engagent-elles ?

Les moments de bravoure s’enchaünent tous, plus merveilleux, les uns que les autres et, parmi eux, la dissertation intellectuelle et philosophique de la chanson Parole, Parole de Dalida et Alain Delon est un bijou absolu qui nous laisse sans voix.


Pauline Sikirdji est tout simplement Ă©poustouflante. Avec une voix incroyable, elle se dĂ©multiplie. Chanteuse lyrique, chanteuse Rock ou mĂȘme bruiteuse extravagante. Ces cinq brillants musicos, trublions de gĂ©nie, nous offrent un pur moment de grĂące qui nous prend aux tripes et nous rĂ©chauffe le cƓur.


Quels bruits, quels sons, quelles musiques font vibrer nos tympans ? Quelle mémoire et quelle histoire abritent les plis de nos oreilles ? Quelle serait la bande-son de nos vies ? Quel rapport au monde nos oreilles engagent-elles ?

Mixer est un terme que j’affectionne profondĂ©ment. Il renvoie d’abord Ă  la notion de fragments et de montages, deux piliers de mon travail de metteur en scĂšne, mais aussi au travail spĂ©cifique qu’opĂšrent en permanence nos oreilles. Ouvertes Ă  360 degrĂ©s, dĂ©nuĂ©es de paupiĂšres, exposĂ©es Ă  tous les sons, nos oreilles mixent Ă  longueur de journĂ©e : elles trient, sĂ©lectionnent, hiĂ©rarchisent les informations qui leur parviennent. Mathieu Bauer

On ne peut s’empĂȘcher de trĂ©pigner de bonheur sur notre fauteuil avec cette soirĂ©e sous le signe dĂ©licieux de "l’Entertainment". Une soirĂ©e incroyable qui nous entraĂźne ailleurs et ouvre nos horizons.

DJ Set (sur) Ă©coute

UNE HISTOIRE DE NOS OREILLES

Conception et mise en scĂšne Mathieu Bauer Avec Mathieu Bauer, Sylvain Cartigny, Matthias Girbig, Pauline Sikirdji et Georgia Stahl

Son Dominique Bataille ScĂ©nographie et costumes Chantal de La Coste Avec les textes de Peter Szendy, Raymond Murray Schafer, Friedrich Nietzsche, Theodor Adorno, Luigi Russolo, Vladimir JankĂ©lĂ©vitch, Roland Barthes
 Avec les musiques de Gustav Mahler, Nino Rota, Mozart, Kate Bush, Henry Purcell, Captain Beefheart, Mathieu Bauer, Sylvain Cartigny, John Cage, BĂ©la BartĂłk


Crédit Photo Jean-Louis Fernandez


THÉÂTRE 14

20 Avenue Marc Sangnier

75014 Paris

Du 06/10 au 18/10/2020

Deux derniÚres représentations, le 16 octobre à 20h et le 18 octobre à 16h Durée 1h25




Extraits non-exhaustifs de la bande-son.

Cette playlist sera construite Ă  la fois de titres originaux et de reprises. On pourra y trouver :

Ich bin der Welt, Mahler

Johnny and Mary, Robert Palmer

Barthes music band, Mathieu Bauer et Sylvain Cartigny La dolce vita dei nobili, Nino Rota (B.O. du film de Fellini) The Plaint, Purcell

Paroles paroles, Dalida et Alain Delon

Les Philosophes, Sylvain Cartigny

I can hear, Mathieu Bauer et Sylvain Cartigny Imaginary landscape n°5, John Cage

ainsi que:

- des dialogues de films

- des paysages sonores : forĂȘt, orage, ville...

Retrouvez des extraits sonores du spectacle

Frédéric BONFILS

43 avenue de Suffren

PARIS, 75007

 

frederic@foudart-blog.com

 

Telephone: +336 11 69 81 37

CONTACT

  • Blanc IcĂŽne YouTube

©2019 by FOU DE THÉÂTRE.  RCS PARIS : 453 587 800 000 39 Code APE : 5814Z