google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

Gagarine

Dernière mise à jour : 29 août 2021

Avis de Foudart 🅵🅵🅵🅵

Youri, 16 ans, a grandi à Gagarine, immense cité de briques rouges d’Ivry-sur-Seine, où il rêve de devenir cosmonaute.

Quand il apprend qu’elle est menacée de démolition, Youri décide de rentrer en résistance.

Avec la complicité de Diana, Houssam et des habitants, il se donne pour mission de sauver la cité, devenue son « vaisseau spatial ».

Entre rêve et réalité

Avec l'audace de mettre en parallèle la quête de l'espace et l'histoire de Youri, Fanny Liatard et Jérémy Trouilh ont eu une belle idée. Celui de montrer de façon onirique l'entrée en résistance de cet adolescent lumineux, ancré dans la cité, mais la tête dans les étoiles.

Passé par une forme de réalisme magique a permis d’installer un dialogue permanent entre le réel et l’imaginaire, et de naviguer entre l’effondrement (du personnage et de l’immeuble) et l’apesanteur. Fanny Liatard

Qui pourrait imaginer que cette barre gigantesque puisse apparaitre aussi esthétique et même magique et intersidérale ?

Après leur premier court-métrage, GAGARINE, en 2014, sélectionné dans de nombreux festivals (Message To Man, Flickerfest, Sundance Channel), et deux longs-métrages remarqués (dont CHIEN BLEU , Nominé aux Césars 2020 et Prix Unifrance de la critique internationale), Fanny Liatard et Jérémy Trouilh reviennent à la cité et nous proposent un très beau film.

Un conte, bourré d'humanisme et de bienveillance qui montre le quotidien dans ces immeubles populaires, mais aussi une œuvre philosophique sur la quête et l'espoir, sur l'amitié et l'amour.


La cité, ce décor de fer et de béton, devient alors, un personnage central du film, sublimé. Digne des plus grands maitres du suspense, avec des plans caméra et une photographie magnifiques, un décor incroyable, de très belles musiques et une montée en puissance très progressive dans la poésie, Gagarine est un film incroyable, d'une très grande beauté.


Histoire de la Cité Gagarine. La cité Gagarine, immense bloc de briques rouges abritant 370 logements, a été construit au début des années 60 à Ivry-sur-Seine, en région parisienne. À l’époque, les villes communistes autour de Paris constituent une «ceinture rouge», qui se dote de grands ensembles, symboles de modernité, afin de résorber les bidonvilles autour de la capitale française. En juin 1963, le célèbre astronaute Youri Gagarine, premier homme dans l’espace, vient inaugurer la cité en lui donnant son nom. Ces utopies collectives, au fil des décennies, sont devenues des territoires souvent stigmatisés, des quartiers qui font l’objet de vastes projets de rénovation urbaine. En 2014, la décision est prise de démolir la cité Gagarine. Les habitants sont peu à peu relogés, emportant avec eux leurs histoires de familles, de décennies passées entre ces murs, des passés ouvriers, des récits de migration, d’espoir ou de déceptions. Le 31 août 2019, le premier coup de pelleteuse est donné, sous les yeux des anciens habitants.

Au moment du tournage, la réalité a rejoint la fiction et inversement. Tout était mélangé. Comme les ouvriers chargés de la démolition sont venus s’installer en même temps que démarrait notre tournage, l’histoire de Youri est un peu devenue la nôtre. On a vécu en temps réel la destruction de Gagarine. Il a fallu négocier avec le chantier pour pouvoir tourner dans une aile de l’immeuble pendant que les ouvriers travaillaient dans un autre bâtiment. Avant de commencer à démolir, ils désossent le bâtiment et le désamiantent : on voyait passer des hommes en masques et combinaisons blanches, des astronautes. Fanny Liatard

Youri, incarné par Alséni Bathily, a un charme fou

Fort comme un homme et imaginatif comme un enfant est une immense révélation. Avec Lyna Khoudri, espiègle à souhait, ils forment un duo atypique et merveilleux.

Gagarine est un film d'une puissance rare

À la fois poétique et très ancré dans la réalité, l'empathie que procurent ces personnages ainsi que la participation magnifique de Denis Lavant, nous fait ouvrir les yeux et battre le coeur.

 

GAGARINE

Réalisé par FANNY LIATARD et JÉRÉMY TROUILH

Écrit par FANNY LIATARD, JÉRÉMY TROUILH et BENJAMIN CHARBIT

Chef-opérateur VICTOR SEGUIN

Cheffe décoratrice MARION BURGER