google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

"La Culotte" : La farce visionnaire d'Anouilh

Dans un monde post-apocalyptique où le pouvoir a été repris par les femmes, le Théâtre de l'Athénée inaugure sa nouvelle saison avec "La Culotte". Écrite en 1978 par Jean Anouilh, cette pièce provocatrice a surgi au cœur des débats sociétaux et féministes des années 70. Aujourd'hui, ce projet, qui fut à l'époque une sorte de pavé anti-soixante-huitard et une offensive drolatique contre le féminisme militant, est mis en scène par l'incomparable Émeline Bayart. Avec tout le talent qui la caractérise et une démesure assumée, elle nous livre une expérience théâtrale drôle et inoubliable, agrémentée d'une pointe d'humour féroce.


Un Message Intemporel

Anouilh, par le biais de cette farce, dénonce les travers d'une société en perte de repères et de conscience morale. Après des siècles de soumission, les femmes semblent décidées à régner sans merci sur les hommes. Le personnage central, Léon de Saint Pé, un académicien, se retrouve au centre d’un procès théâtral et satirique pour avoir mis enceinte sa bonne et risque l'émasculation.


Une Mise en Scène Subversive

S'inspirant de films classiques comme "Satyricon" de Fellini et "Affreux, Sales et Méchants" d’Ettore Scola, Émeline Bayart, entourée de comédiens aux multiples talents, dont des chanteurs et musiciens, injecte une dimension musicale envoûtante à la pièce. La scénographie d’Anne-Sophie Grac transporte les spectateurs dans un univers onirique dominé par le chaos et le carnaval.

C'est donc dans un décor fantasmagorique Que les huit acteurs interprètent un ballet carnavalesque où humour, musique et satire s'entremêlent pour dresser le portrait d'un monde en plein dérèglement.


Une Critique Acerbe

Au-delà de la farce, "La Culotte" est une critique cinglante des dynamiques de pouvoir et de la fragilité sociale lors des inversions de rôle. Naviguant entre le sublime et le grotesque, la pièce invite à réfléchir sur l'injustice, les structures de pouvoir et la nature humaine. Léon est-il un prédateur ou un homme mal compris? Vivons-nous dans une utopie féminine ou une dystopie?


Le Théâtre Comme Outil de Réflexion

Ce spectacle souligne le rôle unique du théâtre comme outil de questionnement et de réflexion sur les maux de notre société, tout en divertissant et en touchant le public. Bien que l'œuvre présente quelques longueurs, le talent et l'audace d'Émeline Bayart illuminent la scène.


 

"La Culotte" se révèle être une œuvre complexe, à la fois hilarante et terrifiante, qui captive et nous fait réfléchir. Elle s'impose comme un incontournable de la scène théâtrale, résonnant étonnamment avec les défis contemporains. À ne pas manquer. Avis Foudart 🅵🅵🅵


 


La Culotte

Texte Jean Anouilh

Mise en scène Émeline Bayart

Avec Émeline Bayart, Christophe Canard, Marc Chouppart, Thomas Da Costa, Marc-Henri Lamande, Corinne Martin, Laurent Ménoret, Herrade Von Meier

Credit photo Caroline Moreau


THEATRE DE MONTPARNASSE

À partir du 15 mai 2024 • Mardi, mercredi, jeudi, vendredi & samedi à 20hDimanche à 15h30 • Durée 1h45


Spectacle vu au Théâtre de l'Athénée






 

Musiques

Arrangements musicaux Manuel Peskine


Tous les bœufs, André GREGH, François PRUVOST

Pour être un jour aimé de toi, Raph BENATZKY, Robert GILBERT

Le p'tit cochon Yvette Guilbert

Mandarines (Prenez mes mandarines), René SYLVIANO, Lucien BOYER

Les Z'hommes Henri TACHAN

L'éternel Féminin Juliette

Je ne songeais pas à Rose Victor HUGO, Julos BEAUCARNE

Parlez-moi d'amour Jean-Bernard NEUBURGER

Notre petite compagne Jules LAFORGUE / Emile WALDTEIFEL

Comentários


foudart_logo_edited.png
bottom of page