google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

La dernière bande

Denis Lavant dans La dernière bande de Samuel Beckett, mise en scène par Jacques Osinski, ce fut l’un des moments importants du dernier Festival Off d’Avignon ! Aujourd’hui, le Théâtre 14, nous offre ce magnifique cadeau pour sa fin de saison.

Visage blanc. Nez violacé. Cheveux gris en désordre. Mal rasé. Pantalon trop court

Un homme silencieux et longtemps immobile fait face à une peau de banane.


Voilà le début de ce spectacle, cet ovni théâtral. Un spectacle de mime, de clown ? Il y a un peu de tout ça, mais il va y avoir tout autre chose également.


Après Cap au pire, déjà de Samuel Beckett, c’est la seconde fois que Denis Lavant rencontre Olinski, sur une scène de théâtre.


« Samuel Beckett, ce n’est plus du théâtre et c’est encore du théâtre »

Jacques Osinski nous propose un travail expérimental, une reflexion sur le passé et la mémoire. Un spectacle poétique et loufoque où la question du corps, même si celui-ci est souvent immobile, devient essentielle et même centrale.


Le temps qui passe et qu’on ne peut saisir

Sur scène un magnétophone est posé. Krapp, chaque année, lors de son anniversaire, écoute l’enregistrement de sa voix, ses propos d’autrefois et passe en revue sa vie, poursuivant ainsi, le fantôme de celui qu’il a été.


Il est tendre. Il est énervé. il est dépassé, émue. Il nous parle de sa mère, de son amour de jeunesse, de son roman favoris…

Krapp nous parle de sa vie. Elle pourrait nous dépasser, elle nous captive !

Denis Lavant, avec son aura incroyable, son magnétisme et sa différence capte notre attention, impressionne fascine et parvient à nous faire comprendre l’incompréhensive. Il se se met notre portée, nous donne les clefs. À nous de les saisir.


 

Avec ce texte difficile qui pourrait nous laisser de marbre, par leurs immenses qualités et un travail d’orfèvre, Denis Lavant et Jacques Osinski, font de ce spectacle étonnant, un moment palpitant et rendent palpable les sentiments, les non-dits et les silences. Avis de Foudart 🅵🅵🅵🅵


 

La dernière bande

De Samuel Beckett

Mise en scène Jacques Osinski

Avec Denis Lavant

Crédit Photos Pierre Grosbois


Théâtre 14

Du 07 au 25 juin 2022

Off les 12, 13, 19 et 20 juin 2021 Mardi, mercredi, vendredi à 20h. Jeudi à 19h. Samedi à 16h

Durée 1h30





Posts similaires

Voir tout

Smog

foudart_logo_edited.png
bottom of page