google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

Andy’s gone

Avis de Foudart 🅵🅵🅵🅵

Une merveille

Marie Claude Verdier et Julien Bouffier adaptent avec génie un immense classique du théâtre, l’Antigone d’Anouilh avec des codes proches du cinéma et des séries, pour en faire un spectacle, passionnant et accessible à la jeune génération.


Pourquoi Antigone aujourd'hui ? Lorsque j'étais adolescente, j'avais l'impression que mon univers était un cercle très restreint qui englobait ma famille, mes amis et l'école. Je savais qu'une autre vie existait ailleurs, mais j'en étais exclue. Je n'avais pas d’emprise. J'ai l'impression que c'est un sentiment partagé par plusieurs adolescents qui sont intéressés par le monde, mais ne se sentent pas en capacité de participer, car ils s’en sentent exclus. Antigone amène l'idée de conscience personnelle, de pouvoir sur le monde, de participation, de courage et de défense de ses idées. Marie-Claude Verdier

Un diptyque de spectacles immersifs revisite librement le mythe d'Antigone

Par les lumières inventives, la musique géniale de Jean-Christophe Sirven et les magnifiques sonorisations transmissent par des écouteurs, la notion de théâtre immersif est à son paroxysme.


Andy's Gone sont deux spectacles à part entière qui peuvent être vus indépendamment, mais qui prennent toute leur beauté dans leur totalité.


Si la première partie d'Andy's Gone reprend le thème des "jeux de pouvoir", la deuxième avec chants et musique aux accents pop rock qui semblent tout droit inspirés de Bowie, devient plus intime et émotionnelle.


Certaines expressions très contemporaines peuvent déstabiliser et le mythe d'Antigone laisse la place à des considérations bien plus actuelles (les migrants, la xénophobie et le repli sur soi). Mais la magnifique maitrise du sujet, la mise en scène ultra inventive et les comédiens, avec, en tète, Vanessa Liautey, tout simplement merveilleuse rend ce spectacle, époustouflant.


J’ai découvert une jeune auteure québécoise, Marie-Claude Verdier, grâce à ma participation au comité de lecture du Tarmac, Théâtre francophone international de Paris, qui l’avait choisie dans sa sélection finale. Ce qui m’a touché dans son écriture, c’est la prédominance de la fable vis-à-vis de la forme, qui confronte de jeunes personnages au réel, de leur volonté (difficultés) d’avancer dans un monde complexe. Sa liberté de ton et son humour décalent les codes du réalisme, n’hésitant pas à passer radicalement de situations très ancrées dans l’actualité à d’autres fantastiques. Sa langue, aussi, m’a beaucoup réjoui. Sans tabou, elle intègre toutes les influences qui la traversent. Elle n’hésite pas à utiliser l’anglais, le français ou le québécois que nous ne comprenons pas et qui nous apparaît alors comme une langue inventée. Julien Bouffier
 


ANDY'S GONE

INTÉGRALE 1 & 2

Texte Marie Claude Verdier

Mise en scène Julien Bouffier

Avec Vanessa Liautey ou Marilyne Fontaine, Manon Petitpretz, Maxime Lélue ou

Enzo Oulion

Compositeur Jean-Christophe Sirven

Crédit photo (c) Marc Ginot

Durée : 1h Tout public à partir de 14 ans


THÉÂTRE DUNOIS

7, rue Louise Weiss, 75013 Paris


DU 10 AU 22 JANVIER 2022

INTÉGRALE ANDY'S GONE 1 & 2

VEN 14 et SAM 15 JANV : 19:00 & 20:30

VEN 21 et SAM 22 JANV : 19:00 & 20:30

Il est possible de voir les spectacles en diptyque ou séparément



Andy’s gone portrait