google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 
  • Bonfils Frédéric

ELEPHANT MAN. Théâtre le lucernaire

Mis à jour : mars 24

Elephant Man est tout d’abord une histoire vraie puis une pièce de Bernard Pomerance jouée à Broadway par Philip Anglim, David Bowie (rien que ça !) et un film culte de David Lynch avec John Hurt et Anthony Hopkins.


Londres, 1884.

L’engouement de la population pour les Monstres, les freaks, est à son apogée.

Le plus célèbre d’entre eux est sans doute Joseph Merrick, alias Elephant Man, exhibé comme une bête dans les foires pour ses difformités incroyables. Sa rencontre avec le docteur Treves, éminent professeur, lui redonne la force de vivre, bouleverse les certitudes du spécialiste et change le regard de toute la haute société.

Hymne à l’amour et à l’amitié, éloge de la fragile beauté de notre humanité. Un regard nouveau sur l’histoire haletante, déchirante et incroyablement belle de Joseph Merrick.


L’adaptation et la mise en scène d’Antoine Chalard comporte de très belles idées. Le personnage de Madame Kytes, par exemple, est très réussi. L’atmosphère générale avec les belles lumières de Judex Boyer et Fabrice Legros. Le travail sur le son et la musique. En revanche, la relation entre le docteur Treves et John Merrick (Elephant man) est moins complexe et ambiguë que dans les versions précédentes et j’ai eu un peu de mal avec l’esthétique du masque.


L´interprétation de Clementine Yelnik, dans le rôle de Madame Kytes (notamment) est vraiment extraordinaire. Elle arrive à rendre cette Madame « loyale » effrayante à souhait. Antoine Chalard (DOCTEUR TREVES, DIRECTEUR GOMM) et Florent Malburet (JOSEPH MERRICK) sont très intéressant, également.


Elephant Man est une belle pièce très sobre qui pèche par excès de pudeur, à mes yeux, mais une fois de plus, cette histoire magnifique sur la tolérance et l’acceptation de la différence fonctionne à merveille et fait mouche. La dernière scène est très réussie et la salle bourrée d’émotions a applaudi très chaleureusement.


Crédit photo : Gilbert Vanbiervliet, Brigitte Boitelle




27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout