google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

Gabrielle Chanel : Manifeste de mode.

À la rencontre du style Chanel. Palais Galliera

Avis de Foudart 🅵🅵🅵🅵

À l’occasion de sa réouverture après des travaux d’extension, le Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris, présente la première rétrospective à Paris d’une couturière hors normes : Gabrielle CHANEL (1883-1971).

Dans ces années où Paul Poiret domine la mode féminine, Gabrielle CHANEL, va dès 1912, à Deauville, puis à Biarritz et Paris, révolutionner le monde de la couture, imprimer sur le corps de ses contemporaines un véritable manifeste de mode.


L’exposition Gabrielle CHANEL. Manifeste de mode

Imaginée par Miren Arzalluz, cette exposition est la première rétrospective dédiée à la créatrice, organisée à Paris.

Visant à analyser son parcours professionnel, la naissance et l’évolution de son style, les caractéristiques de son œuvre, ses codes

et son apport à l’histoire de la mode, Manifeste de mode se propose être un nouvel éclairage sur l’influence durable de la créatrice qui a transformé pour toujours l’allure des femmes.


Une exposition à l’allure chic

350 pièces, datées de 1910 à 1971, sont présentées sur 1500m2. Depuis la fameuse marinière en jersey de 1916, l’exposition vous invite à suivre l’évolution du style CHANEL : des petites robes noires et modèles sport des Années folles jusqu’aux robes sophistiquées des années 60-70, en passant par le fameux tailleur crée en 1954.


François Kollar. Mannequin descendant l’escalier du 31 rue Cambon. Photographie publiée dans Harper’s Bazaar, 15 septembre 1937.

Photo Ministère de la Culture – Médiathèque de l’Architecture et du Patrimoine, Dist. RMN-Grand Palais / François Kollar

Coco Chanel – Années 1930.

© Ministère de la Culture – Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, Dist. RMN-Grand Palais / André Kertész

Partez à la découverte du style Chanel à travers 10 parcours

Depuis sa version de la petite robe noire jusqu’aux bijoux et accessoires de maroquinerie indispensables à la silhouette CHANEL.



Chanel travaille des dix doigts, de l’ongle, du tranchant de la main, de la paume, de l’épingle et des ciseaux, à même le vêtement, qui est une vapeur blanche à longs plis, éclaboussée de cristal émietté. Colette

Le style CHANEL, intemporel et distingué par une femme de caractère

La scénographie merveilleuse, met vraiment en valeur le goût de la mise en scène de Gabrielle CHANEL, celui des triptyques, des lignes acérées et du noir profond. On peut, cependant regretter que l’exposition si belle, sobre et élégante soit-elle, ne montre pas suffisamment le caractère fort de cette femme, figure emblématique de la mode et personnage sulfureux.


  • Au rez-de-chaussée, suivant un parcours chronologique, les tenues de la première époque de la création de Gabrielle CHANEL, dans un écrin tout de noir, donnent immédiatement le ton de l’exposition.

  • Au rez-de-jardin, dans un parcours thématique, les murs bruts en briques et pierre deviennent décor.

  • Partout, des portraits projetés, confirme la présence de la créatrice et ponctuent le parcours, tout en confirmant la personnification de son style.