google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
  • Bonfils Frédéric

HEAVY. Festival de Deauville

Mis à jour : mars 11

Mon énorme déception du jour. Le sujet de départ est louable et peut être éducatif mais le traitement cinématographique est totalement raté et encore je pèse mes mots. On est dans le monde des junkies à Disneyland.


La scène chez le psy est catastrophique et, à partir de là, je suis totalement sortie du film. Les Flashs incessants et les incrustations d'images pour bien souligner le trait Sont insupportables


Ce film pourrait s’intituler le monde de la drogue pour les nuls. On ne croit pas une seule minute à Sophie Turner en junkie. Ça ne fonctionne absolument pas et enfin, par moment, le film prend une espèce de route à la Tarentino du pauvre. C’est pathétique.


A fuir. En tout cas. Moi, j’ai fui.


C’est vraiment triste pour les acteurs qui ne sont pas mauvais.

C’est courageux de la part de Sophie Turner de choisir ce type de film. Mais là. Sérieusement. C’est un navet total.



61 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout