google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 
  • Bonfils Frédéric

Il y aura la jeunesse d’aimer. Théâtre le Lucernaire

Mis à jour : mars 19

Ariane Ascaride et Didier Bezace lisent les textes d´Aragon et d’Elsa Triolet, sa brillante épouse.


Ces textes sont d’une pure beauté mais pas seulement, car il y a du surréalisme, des critiques sociétales et surtout ce lien profond entre ces deux génies poétiques.


Je pense très sincèrement que Didier Bezace, le metteur en scène, a parfaitement choisi sa partenaire de jeu, car Ariane Ascaride et Didier Bezace tissent un fil intense, émouvant et drôle. On sent beaucoup de respect et d’amour sur cette scène.


Tout en nuances, pudeur, retenue et humour, leur lecture - interprétation est tout simplement magistrale et les passages sur le couple sont vraiment magnifiques.


Je me dis, ce soir, que voir Ariane Ascaride sur scène m’a donné autant d’émotion que de voir pour la première fois la Tour Eiffel à Paris ou la statue de la Liberté à New-York. Le sentiment d’avoir accomplis un rêve.


Ce spectacle est absolument immanquable



35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout