google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

Iphigénie

« Je me souviens… »

Nous connaissons tous l’histoire d’Iphigénie, l’une des pièces de théâtre les plus connues et les plus jouées au monde.

Agamemnon, ce père qui, pour convoquer les vents nécessaires afin de rallier Troie et gagner la guerre, fait avancer sa fille, Iphigénie vers la mort. Mais rappelons-nous en vraiment ?


Tiago Rodrigues s’est emparé de ce chef-d’œuvre du répertoire et s’est demandé quelle pourrait être la destinée de la dernière-née de la lignée des Atrides, si les hommes n’avaient pas été soumis à l’autorité des dieux ? Si la colère des femmes avait changé l’histoire ?


Libérés, alors, avec leur libre arbitre, les personnages de la tragédies, tous présents, tentent d’échapper à leur destin par la mémoire, le souvenir et, cette version, nous permet de voir, d’appréhender ce classique, avec un tout autre regard.


« Un chœur de femmes en colères qui essaient d’oublier »

« La décision ne me revient pas, la souffrance me revient »


les comédiens-personnages cherchent le fil de l’histoire tout en essayant d’y échapper…

Anne Théron, tout de suite séduite par ce texte gigantesque qui donne le pouvoir aux femmes, en a fait une mise en scène sublime avec des effets sonores et visuels, d’une richesse incroyable.


Le spectacle commence en une tribune du souvenir où chaque personnage avec, en tête Mireille Herbstmeyer en Clytemnestre gigantesque, à tour de rôle, va tenter de se rappeler. Puis, tout à coup, le sol se dérobe et Iphigénie prend alors des allures d’immense fresque onirique.


 

Les corps se meuvent, les voix s’enchantent et les immenses images projetées s’animent faisant de ce spectacle total, un moment de pur bonheur transcendantal. Avis de Foudart 🅵🅵🅵🅵



 

IPHIGÉNIE

Texte Tiago Rodrigues

Traduction Thomas Resendes


Mise en scène Anne Théron

Avec Carolina Amaral, Fanny Avram, João Cravo Cardoso, Alex Descas, Vincent Dissez, Mireille Herbstmeyer, Julie Moreau, Philippe Morier-Genoud, Richard Sammut
Scénographie et costumes Barbara Kraft
Lumière Benoît Théron


Vidéo Nicolas Comte


FESTIVAL D’AVIGNON

Opéra grand AVIGNON

Jusqu’au 13 juillet à 18h sauf les 11 et 12 Juillet

DURÉE 1H35


Spectacle diffusé le 15 juillet sur France 5, le 24 juillet sur Culturebox puis disponible en replay pendant 9 mois.