google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

Je m’appelle Asher Lev : Entre Passion Artistique et Déchirements Intimes


"Je m’appelle Asher Lev", adaptée par Hannah-Jazz Mertens du roman de Chaim Potok et de la pièce d'Aaron Posner, navigue entre les mondes du théâtre et du roman.


Quête de Liberté et Conflit Intérieur

Cette pièce, ancrée dans le Brooklyn d'après-guerre, dépeint avec brio les conflits internes d'Asher Lev, un jeune juif orthodoxe, tiraillé entre les traditions et sa passion pour la peinture.

L'approche adoptée confère à la pièce une dimension pédagogique, rendant l'expérience théâtrale à la fois éducative et immersive. Cependant, cet aspect didactique peut présenter un véritable défi, risquant de provoquer une certaine lassitude chez le spectateur.


Mise en Scène et Défis Narratifs

Bien que la mise en scène de Mertens soit remarquable pour sa finesse dans la retranscription de la sensibilité du roman, suscitant une empathie palpable pour cette famille prise dans le tourbillon de la grandeur artistique, la pièce présente un défi notable : les nombreuses didascalies, évoquant une écriture romanesque. Ces directions scéniques détaillées, bien qu'enrichissant la narration, peuvent parfois donner l'impression d'assister à un roman joué plutôt qu'à une pièce de théâtre traditionnelle.


Dynamique des Personnages et Performances

Les performances des acteurs, notamment celle de Benoît Chauvin dans le rôle d'Asher Lev (lors de la découverte de la pièce), restent captivantes, tant dans les moments de joie que dans ceux plus sombres. Stéphanie Caillol et Guillaume Bouchède, éclatants dans leurs multiples rôles, naviguent entre les personnages avec une dextérité impressionnante, apportant une fluidité qui compense l'effet parfois statique des didascalies.


Scénographie Innovante

La scénographie de Capucine Grou-Radenez, à la fois modulable et ingénieuse, enrichit la dynamique du spectacle. Tout en étant originale, elle doit naviguer habilement entre les éléments théâtraux et romanesques, créant des espaces qui illustrent les divers aspects de la vie d'Asher Lev avec une finesse remarquable.


Réflexion sur l'Art et l'Identité

"Je m’appelle Asher Lev" reste une pièce puissante qui aborde des thèmes universels tels que la quête d'identité, le conflit entre tradition et modernité, et le prix de l'art. Toutefois, son approche stylistique, mêlant théâtre et littérature, bien qu'innovante, peut ne pas résonner de la même manière pour tous les spectateurs. Cette œuvre est une invitation à explorer les limites floues entre ces deux mondes artistiques, offrant une expérience unique, mais potentiellement déroutante pour ceux qui cherchent une expérience théâtrale plus conventionnelle.


 

Célébration de la Résilience Humaine

Ce spectacle est, avant tout, une célébration de la résilience humaine, un hommage à ceux qui osent suivre leur passion malgré les obstacles. Une leçon de vie, à la fois douloureuse et magnifique, qui résonne longtemps après que le rideau soit tombé. Avis Foudart 🅵🅵🅵


 

JE M’APPELLE ASHER LEV

D’après la pièce d’Aaron Posner Adaptée du roman du Chaïm Potok

Adaptation française et mise en scène Hannah-Jazz Mertens

Avec Guillaume Bouchède, Stéphanie Caillol, Martin Karmann ou Benoît Chauvin

Musique Anne-Sophie Versnaeyen • Scénographie Capucine Grou-Radenez • Lumières Bastien Gérard • Crédit photo © Alejandro Guerrero


Théâtre des Béliers Parisiens

À partir du 12 janvier 2024 • Du mardi au samedi 19h00 • Dimanche 17h00


Affiche promotionnelle pour la pièce de théâtre 'Je m’appelle Asher Lev' au Théâtre des Béliers Parisiens. L'image montre un homme de dos regardant une ville peinte en style expressionniste avec des gratte-ciel émergeant d'une palette de couleurs vives. Les mots 'Je m’appelle Asher Lev' dominent en grand, avec les noms Aaron Posner et Chaim Potok en sous-titre. Informations sur l'adaptation et la mise en scène de Hannah-Jazz Mertens, ainsi que les acteurs Guillaume Bouchede, Stéphanie Caillol, Martin Karmann et en alternance Benoît Chauvin sont visibles. Citations de critiques 'remarquable' et 'magistral' accompagnent les éloges théâtraux. Détails sur l'équipe de production complètent l'affiche avec un fond qui évoque une scène artistique et culturelle dynamique.



foudart_logo_edited.png
bottom of page