google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 
  • Bonfils Frédéric

La Maison d’Os. Théâtre de Montansier

Mis à jour : avr. 15

Un vieux Maître, touchant et dérisoire, prend conscience que l’heure de la mort est proche. Ses domestiques, dévoués mais pourtant critiques l’entourent et l’accompagnent dans ses derniers instants, et même au-delà… dans une belle et grande maison que tous semblent habiter mais qui est aussi la métaphore de notre enfermement, la métaphore du corps humain, du squelette, qu’il faudra bien se résoudre à abandonner.


Depuis plusieurs années, le Théâtre Montansier accueille l’ESCA du Studio d’Asnières, en résidence

Hervé Van der Meulen, metteur en scène et comédien a trouvé une des pièces idéales du répertoire « La Maison d’Os » de Roland Dubillard. En effet, cette pièce aux multiples de saynètes et autant de personnages est parfaite pour un travail choral.


Roland Dubillard est un des grands maîtres de l’absurde avec Topor et Tardieu, notamment, et son écriture reste encore, aujourd’hui, très originale et atypique.


La maison d’Os est une pièce très intéressante. Les scènes ne sont pas toutes égales et par moment le temps paraît un peu long, mais les costumes sont très beaux, le décor est ingénieux et la mise en scène vraiment intelligente.


Les jeunes comédiens s’en tirent vraiment bien au vu de la difficulté de la tâche et du langage très ciselé de Dubillard. Il est, également, remarquable de noter la fluidité avec laquelle les tableaux s’enchaînent.


La Maison d’Os est une belle proposition, trop rarement jouée.

Pour la découvrir ou la redécouvrir et pour se rendre compte à quel point cette pièce reste moderne, vous avez jusqu’au 29 février 2020, pour vous précipiter au très beau Théâtre Montansier, à Versailles.



la maison d'os affiche






32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout