google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

Nous reviendrons au printemps : Tchekhov à l'ère de l'immersion théâtrale


La magie du théâtre réside dans sa capacité à nous transporter à travers les époques, à nous connecter à des personnages, des lieux et des émotions que nous n'aurions jamais pu imaginer. Cette magie fonctionne parfaitement dans la récente adaptation de "La Cerisaie" d'Anton Tchekhov, intitulée "Nous reviendrons au printemps".


« En redéfinissant ce classique de Tchekhov dans une perspective immersive, on offre au public la chance d'aborder cette œuvre sous une lumière totalement nouvelle ». Cette réinvention audacieuse, orchestrée par Simón Adinia Hanukai, ne se limite pas à restituer le texte originel de Tchekhov, elle le projette dans les défis du XXIe siècle. Fort de vingt ans d'expérience en théâtre immersif, Hanukai nous submerge littéralement dans l'univers de la cerisaie, nous faisant vibrer aux échos de son urgence, de sa splendeur et de son tragique dénouement. En mariant le texte traditionnel à des nuances modernes, il métamorphose la pièce en un spectacle multisensoriel. Le public n'est plus un simple témoin : il est sollicité, convié à toucher, à ressentir, voire à interagir avec les protagonistes. Cette approche renforce la connexion entre le spectateur et l'univers tchékhovien.


La pièce trouve écho dans la réalité européenne actuelle, avec ses défis et ses bouleversements. À l'image de la Russie dépeinte par Tchekhov, l'Europe se trouve à une croisée des chemins, confrontée à des enjeux identitaires, patrimoniaux et évolutifs. Hanukai nous interpelle en demandant : « À une ère où les frontières sont mouvantes et l'identité nationale en jeu, qui peut réellement prétendre posséder la Cerisaie ? »


La décoration théâtrale, avec son esthétique baroque, juxtaposée à des instants d'intimité, conserve l'essence de Tchekhov tout en offrant un contraste saisissant. Le mélange d'éléments familiers et novateurs crée une tension qui captive le public.


Au-delà de la splendeur des cerisiers en fleur, le spectacle nous invite à scruter les racines, à identifier ce qui asphyxie ce paradis. Il nous guide dans les méandres du subconscient des personnages, mettant en lumière leurs entraves face à l'imminence du changement.


 

"Nous reviendrons au printemps" transcende la notion d'adaptation. C'est une renaissance, une conversation entre hier et aujourd'hui. Une expérience théâtrale qui stimule l'esprit et touche profondément l'âme, offrant une vision renouvelée d'un chef-d'œuvre intemporel. Avis de Foudart 🅵🅵


 

« Nous reviendrons au printemps »

Adaptation de Simón Hanukai d’après Le Cerisaie d’Anton Tchekhov

Avec Nicolas Giret-Famin, Pamina de Hauteclocque, Eva Carmen Jarriau, Stéphanie Lanier, June Mcgrane, Alexis Pivot, Sophie Richelieu, Mahmoud Saïd, Guillaume Tagnati, Nicolas Verdier.



Théâtre de l’Épée de bois / La Cartoucherie

Du 7 au 17 septembre • Durée 2 heures • dès 12 ans





foudart_logo_edited.png
bottom of page