google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

Qui est donc Rima Abdul Malak ?

Après 680 jours passés rue de Valois, le 20 mai 2022 à 18h10, avec beaucoup d’émotion, Roselyne Bachelot vient d’être remplacée par Rima Abdul-Malak.

L'ancienne ministre de la Culture qui a dû répondre, pendant tout son mandat, à l’urgence de la crise sanitaire, a prononcé un discours pendant près de 25 minutes pour souligner son action avec, notamment, la mise en place du « Quoi qu’il en coûte » demandé par Emmanuel Macron et la validation du très controversé Pass Culture pour les jeunes qui suscite toujours de vives critiques.


La femme de l’ombre, inconnue du grand public

Conseillère culture d’Emmanuel Macron dès 2019, celle qui a toujours été là, dans l’ombre et qui était même appelée la Ministre bis de la Culture, vient d’être nommée après François Nyssen, Franck Riester et Roselyne Bachelot.


« Pendant tout ce temps, elle était là »

Comme vient de le dévoiler, le 1er juin, Le Canard enchaîné, Rima Abdul Malak, « attend depuis bien longtemps cette nomination et le faisait comprendre très clairement à tous ceux qui voulaient bien l’entendre ».


« On l'avait tout le temps sur le dos » dit un fonctionnaire du ministère dans le papier du journal satyrique.


D’origine franco-libanaise, née en 1978, après de brillantes études, Rima Abdul-Malak qui a démarré sa carrière dans l’humanitaire, est passée ensuite par l’Institut de france, la Mairie de Paris et l'Ambassade de France à New York, en tant qu’attachée culturelle.


Soutenir la culture et celles et ceux qui la font vivre dans notre pays, c'est une mission exaltante. Madame la ministre, chère Rima, je vous souhaite le meilleur. Vive la culture, vive la République, vive la France ! Extrait du discours de Roselyne Bachelot, lors de la passation de pouvoir

C'est un tel honneur de vous succéder. Nous avons l'une et l'autre des parcours très différents, mais nous partageons, je crois, la même curiosité, le même appétit insatiable d'art, de littérature, de musique, de théâtre qui a guidé notre vie. Réponse de Rima Abdul Malak, lors de la passation de pouvoir

Aujourdhui, sa priorité au ministère sera de faire rayonner la culture française et d'encourager la pratique de la culture chez les jeunes

En plus de la nécessité absolue, de redonner l’envie au public de fréquenter les lieux culturels, elle devra répondre aux inquiétudes du service public concernant la suppression annoncée de la redevance et peaufiner le Pass Culture afin qu’il devienne un véritable dispositif permettant l’accès des jeunes à la culture.


Mais aura-t-elle le temps de tout mener à son terme ?

En effet, avec 3 ministres différents en 5 ans, ce fauteuil semble particulièrement instable. et Madame la ministre Rima Abdul Malak au profil particulièrement technos, sera-t-elle répondre aux attentes très vives du secteur culturel en danger ?



Rima Abdul Malak, Ministre de la Culture lors de la 33e Nuit des Molières au Théâtre des Folies Bergères

Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, Jean-Marc Dumontet, Président des Molières et Rima Abdul Malak, Ministre de la Culture lors de la 33e Nuit des Molières au Théâtre des Folies Bergères