google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 
  • Bonfils Frédéric

SIMONE en aparté. Une histoire de femme

Mis à jour : févr. 21

Simone Veil: une destinée hors du commun. Survivante des camps d’extermination, symbole de l’émancipation des femmes et militante du droit à l’avortement, première présidente du Parlement européen, Simone Veil n’a cessé de promouvoir les valeurs éthiques de liberté, égalité et fraternité, et, par chacun de ses combats, de défendre la paix…


À partir de centaines d'archives télévisées, écrites et de la très belle autobiographie, Une Vie de Simone Veil, Arnaud Aubert nous transmet, tout en nuance et subtilité, le magnifique portrait de cette femme si célèbre : Simone Veil. Pas un biopic, mais plutôt un portrait en forme d'esquisse impressionniste qui nous délivre certaines pensées, certaines caractéristiques de son caractère, avec beaucoup de pudeur et sans "tout nous dire". Simone Veil, par Simone en aparté en devient une femme française universelle et le témoin d'une époque.


Dévoiler une part de son intimité pour toucher l’universalité. Evoquer sa singularité pour toucher l’intimité. Une vision fantasmée par l’imaginaire, qui propose aux spectateurs de vivre un moment unique, au plus proche de celle qui pourrait être notre alter-ego :la femme, la mère, la fille, l’épouse, la sœur, l’amie, la camarade…Arnaud Aubert

La magnifique scénographie d'Hervé Mazelin et les très belles lumières en demi teinte d'Estelle Ryba ajoutent encore beaucoup de magie à ce spectacle. Un spectacle avec une construction passionnante qui en alternant, sans cesse entre pensées du moment et souvenirs, montre, parfaitement, les liens entre l'adulte et l'enfance, entre le passé et le présent.


L’espace doit permettre une libre parole qui vagabonde au gré des pensées de notre héroïne sans s’encombrer d’éléments réalistes qui enfermeraient le spectateur dans une vision réductrice et didactique. Pour être à la hauteur du mythe, la scénographie doit être esthétique, lumineuse, presque incandescente.

Nous avons tous en mémoire cette femme à l'apparence stricte et à l'esprit déterminé. Sophie Caritté, fascinante dans ce rôle, joue avec beaucoup d'émotion, de fougue, de sensualité et d'humour son personnage. Elle nous propose une Simone si humaine, si vivante et actuelle aux combats devenus bien souvent des acquis. Une personne de caractère, d’une richesse hors du commun, d’une rare intelligence et d’une grande sensibilité.


Maupassant, Maupassant que j’aime, ne m’en voudra pas d’avoir emprunté le titre d’un de ses plus jolis romans pour décrire un parcours qui ne doit rien à la fiction. Simone Veil

Simone en aparté est un spectacle magnifique et brillant, un vrai coup de coeur tout en ombre et lumière qu'il va falloir découvrir absolument.


SIMONE en aparté

Texte et mise en scène Arnaud Aubert

Avec Sophie Caritté

Scénographie et visuel affiche Hervé Mazelin

Lumière et régie générale Estelle Ryba

Musique Nicolas Girault

Costumes Yolène Guais

maquillage / coiffure Lacaille Virginie


Représentation au TANIT Théâtre - 11 rue d’Orival -LISIEUX (14)


TOURNEE ?

mardi 13 avril 2021 à 20h: Centre Culturel d’ORBEC

vendredi 16 avril 2021 à 20h: Cinéma Le Parc à LIVAROT

samedi 17 avril 2021 à 20h: Foyer Familial de CAMBREMER

mardi 20 avril 2021 à 14h et 20h: THÉÂTRE LISIEUX NORMANDIE







En savoir plus...


Simone VEIL, les grandes dates et lignes de son parcours

1927-Le 13 juillet, naissance à Nice de Simone Jacob, benjamine d’une famille de quatre enfants.

•1944 -Détenue par la Gestapo, le 13 avril elle est déportée depuis le camp de Drancy à Auschwitz-Birkenau avec sa mère et sa sœur Madeleine (Milou).

•1945 - Le 15 mars, sa mère meurt du typhus au camp de Bergen-Belsen. Le 23 mai, Simone revient en France avec sa sœur. En septembre, elle s’inscrit à la faculté de droit à Paris.

•1946 -Le26 octobre, elle épouse Antoine Veil.

•1947 -Le 26 novembre, naissance de Jean, son premier fils.

•1949 -Le 4 janvier, naissance de son deuxième fils, Claude-Nicolas.

•1952 -En août, sa sœur Milou meurt dans un accident de voiture ainsi que le fils de celle-ci, âgé de quelques mois.

•1954 -Le 16 mars naît son troisième fils, Pierre-François.

•1957 - Elle commence une carrière de magistrate à l’administration pénitentiaire du ministère de la Justice.

•1964 -Elle entre à la direction des Affaires civiles.

•1970 -Elle est la première femme secrétaire générale du Conseil supérieur de la magistrature.

•1974 -Elle est nommée ministre de la Santé (gouvernements Chirac puis Barre).

1975 -Le 17 janvier est promulguée la «loi Veil» autorisant l’avortement en France,

après des débats houleux.

•1979 -Elle est désignée première présidente du Parlement européen élu au suffrage universel direct.

•1984 -Présidente du Groupe des libéraux, démocrates et réformateurs au Parlement européen.

•1993 -Ministre d’Etat pour les Affaires sociales, la Santé et la Ville (gouvernement Balladur).

•1998 -Membre du Conseil constitutionnel.

•2001 -Elle devient la première présidente de la Fondation pour la mémoire de la Shoah et exerce la fonction jusqu’à l’âge de quatre-vingts ans. Elle en restera présidente d’honneur.

•2002 -Le 13 août, son fils Claude-Nicolas meurt d’un infarctus.

•2007 - Publication de ses mémoires, intitulées Une Vie(Livre de poche-Editions Stock).

•2008 -Elle est élue à l’Académie française le 20 novembre.

•2013 -Mort de sa sœur Denise le 4 mars, suiviele 12 avril 2013 de celle de son mari, Antoine Veil.

•2017 -Elle meurt à Paris le 30 juin 2017

2018 - Le 1er juillet, Simone et Antoine Veil font leur entrée au Panthéon.


Posts récents

Voir tout