google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

Yohann Métay. Théâtre le Lucernaire

Dernière mise à jour : 16 mars 2021

« Le sublime Sabotage ». Voilà un titre qui convient parfaitement bien à ce spectacle. Après « la tragédie du dossard 512 » et son immense succès, c’est le retour de Yohann Métay et quel retour ! Le sujet de ce seul en scène, la difficulté d’écrire et le manque d’inspiration.

Yohann Métay qui excelle dans l’improvisation, a une énergie folle. Il glisse sur scène, comme s’il avait des patins à roulettes. Il part dans tous les sens aussi bien dans l’espace qu’avec le texte. On peut se perdre parfois dans autant de digressions, mais comme par magie, il finit par retrouver son fil et retombe toujours sur ses pieds.


Nous le public, on en prend plein la tête et parfois, ça va même très loin. Pour ma part, cela ne m’a pas vraiment dérangé, mais j’ai entendu des commentaires très négatifs à ce sujet, à la sortie. Il faut dire que, parfois, c’est un peu niveau cours d’école et l’on sait très bien que ça peut faire mal.