google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

Allosaurus : Rencontre au coin de la cabine

Imaginez si nous remontions au temps des dinosaures ? À cette époque où les cabines téléphoniques étaient à chaque coin de rue, avant que les technologies modernes ne prennent le dessus.


Le temps a cette étrange capacité à mêler nostalgie et innovation. C'est exactement là que Jean-Christophe Dollé nous emmène avec « Allosaurus »… À la rencontre de ces sentinelles d'un temps révolu.


Avec ce spectacle, Jean-Christophe Dollé nous fait « rappeler ce monde autrefois incertain et fragile, où l'on pouvait perdre un numéro de téléphone noté sur un morceau de papier, ignorer d'où venait un appel, attendre ou être simplement injoignable ».


Une lumière dans la ville !

Lou, Had et Tadz sont des inconnus l'un pour l'autre, mais, sans le savoir, ils sont destinés à se rencontrer. Pourtant, pendant longtemps, ceux qui cherchaient continuellement un amour perdu ou une humanité retrouvée se sont croisés sans vraiment se voir ou se prendre en compte... jusqu'à ce qu'une cabine téléphonique, lieu d'espoir et de désillusion, les rassemble.


Une idée sublime

L'originalité du spectacle est frappante. Au lieu de recourir à des éléments scéniques attendus, Dollé surprend son audience en mettant en avant un objet du quotidien : la cabine téléphonique. De plus, quelques spectateurs sont choisis chaque soir pour apparaître discrètement, tels des silhouettes anonymes, constituant le cœur vibrant de la ville.


Avec une somptueuse scénographie de Marie Hervé et une musique mi-électro, mi-envoûtante, interprétée en direct par Noé Dollé, ce conte contemporain nous pousse à considérer d'un œil neuf ceux que nous reléguons à la périphérie. Il met en lumière les petites imperfections de la vie tout en célébrant le charme mystérieux du hasard. La fusion entre spectateurs et acteurs rend les frontières entre réalité et fiction floues, offrant une expérience immersive.


L'émotion du spectacle est tangible, se ressentant dans chaque silence, chaque regard échangé entre Lou, Had et Tadz. La scénographie de Marie Hervé, alliée à la musique de Noé Dollé, intensifie cette émotion. L'apogée émotionnelle survient lorsque le public comprend que, malgré les tracas de la vie, le destin peut révéler une beauté inattendue.


 

"Allosaurus" est plus qu'un spectacle, c'est une plongée introspective. Il touche nos sens, émeut nos cœurs et rappelle la beauté éphémère de chaque moment. Bien que le spectacle puisse sembler un peu long, il reste un ravissement pour les yeux et l'esprit. Dans un monde toujours en mouvement, il offre une parenthèse, un voyage dans un univers où l'émotion est reine. Avis de Foudart 🅵🅵🅵


 

Allosaurus [même rue, même cabine]

De Jean-Christophe Dollé

Mise en scène Clotilde Morgiève, Jean-Christophe Dollé

Avec Yann de Monterno, Clotilde Morgiève, Jean-Christophe Dollé, Noé Dollé (musique) Scénographie et costumes Marie Hervé

Lumière Simon Demeslay

Son Soizic Tietto

Photo © Pascal Gély


Théâtre-Studio Alfortville

7 novembre > 2 décembre 2023 • Du mardi au samedi à 20h30 • Durée 1h25 • À partir de 12 ans












Posts similaires

Voir tout

Comments


foudart_logo_edited.png
bottom of page