google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

Coeur ouvert

Une lutte entre un homme de Dieu et un homme de science

Avis de Foudart 🅵🅵🅵

Le 3 décembre 1967, Christiaan Barnard, réalise la première greffe cardiaque au monde.

Celà ouvre la voie à l’impensable, l’homme peut grâce aux progrès scientifiques repousser les limites de la mort. Malheureusement le premier transplanté cardiaque, Louis Washkansky ne survit que 18 jours.

La greffe cardiaque redéfinissait la définition de la mort. Elle n’était plus définie par l’arrêt des fonctions cardiaque, mais par la mort cérébrale.

Claude Cohen est lui même Médecin, anesthésiste réanimateur, depuis plus de 30 ans.

En écrivant cette pièce, en se servant d’un fait réel, la première greffe cardiaque, la plus importante avancée médicale du XXème siècle, il se pose, nous pose des questions existentielles.


L’immortalité du corps serait-elle une source de bonheur pour l’homme ?

Les nouvelles techniques médicales ne sont-elles pas en train de transformer radicalement la nature humaine ? Peut-on y mettre une limite ?

En permettant pour la première fois à un être humain de vivre ne serait-ce que quelques jours avec un autre cœur que le sien (…) l’Homme défiait Dieu, comme un enfant devenu adulte défie l’autorité de son père pour construire son propre destin. Extrait

Coeur ouvert est une confrontation, une joute verbale très émouvante entre un père, pasteur et son fils, scientifique. l’un prône la soumission absolue à Dieu, l’autre croit au progrès, à tout prix.

J’ai construit mon texte sur cette opposition entre le praticien du corps et le praticien de l’âme qui sont néanmoins père et fils. Claude Cohen

Le père et le fils vont se parler à Coeur ouvert

Ils vont s’opposer, se contredire et nous livrer au bout du compte, deux visions de l’humanité.

Le père et le fils, voilà une relation qui me questionne. En tant que père et en tant que fils. Yvon Martin

Mais cette pièce Cœurs ouverts, n’est pas une bondieuserie, ni une pièce scientifique. C’est avant tout et, surtout, l’occasion d’aborder la relation unique entre un père et un fils que tout oppose. Un relation complexe, mais liée inexorablement par l’amour.


Dans cette pièce très intelligente et subtile, merveilleusement écrite, Bruno Paviot et

Marc Brunet compose un duo aussi émouvant que passionnant. Bruno Paviot, dans ce rôle difficile de fils scientifique étant éblouissant de technique et d’élégance.


 

Coeur ouvert

Texte de Claude Cohen

Adaptation et mise en scène dYvon Martin

Avec Bruno Paviot (Christiaan Barnard)

Marc Brunet (le père Barnard)

Durée 1h05

Photo Xavier Cantat


Théâtre Essaion Paris

Du 08 septembre au 13 novembre 2021

Du mercredi au samedi à 21h15


Du 17 novembre au 29 décembre 2021

Les mercredis à 21h15


Du 03 au 15 janvier 2022

Du lundi au samedi à 21h15


Les 17, 18, 24 et 25 janvier 2022

Les lundis et mardis à 21h15