google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
  • Bonfils FrĂ©dĂ©ric

đŸ…”đŸ…”đŸ…”đŸ…”DANS LA FOULE. ThĂ©Ăątre Jean Vilar Ă  Vitry

Mis Ă  jour : 18 nov. 2020

Ils viennent de toute l’Europe pour ĂȘtre au rendez-vous du match du siĂšcle. : La finale de la coupe d'Europe des champions qui va se jouer au stade du Heysel, ce 29 mai 1985 Ă  Bruxelles, entre la Juventus de Turin et Liverpool. Leurs voix tour Ă  tour s’élĂšvent, monologues intĂ©rieurs qui se croisent, s’éclairent et se complĂštent Ă  la façon des diffĂ©rentes parties d’un chƓur. Ils Ă©voquent les heures qui prĂ©cĂšdent, quand chacun encore inscrit dans son histoire singuliĂšre, son roman familial, converge vers le lieu du sacrifice. Puis racontent la lente montĂ©e de la dĂ©flagration Ă  l’intĂ©rieur du stade et ses Ă©chos au-dehors. Enfin restitue l’état de la longue dĂ©vastation, de chaos mental, qui s’ensuivra pour tous


Faite de ressassement, de mots qui reviennent, de subordonnĂ©es qui scandent, c’est une langue lyrique qui brasse les Ă©motions. Sa musicalitĂ© est de celle des oratorios.


Dans la foule, au ton unique et trĂšs particulier est un spectacle-choc, presque ahurissant et mĂȘme Ă©tourdissant. À l'aide d'une scĂ©nographie magnifique mĂȘlant sons et vidĂ©os qui accompagnent des comĂ©diens aux langages multiples, Julien Bouffier a su trĂšs clairement sublimer et rendre thĂ©Ăątral ce magnifique texte de Laurent Mauvignier, pourtant trĂšs littĂ©raires.

L'auteur raconte l'évÚnement (son avant et son aprÚs aussi) d'un point de vue intime à travers la voix d'une Italienne, d'un Belge, d'un anglais et d'un Français (chacun parlant à la premiÚre personne). Chacun prenant à tour de rÎle la narration, à son rythme, revenant en arriÚre parfois pour mieux éclairer sa version dans un flot de mots.

Quand un Ă©vĂšnement d'actualitĂ©, un fait rĂ©el entre en rĂ©sonance avec l'intime et l'Ă©motionnel. Âpre, rude et pourtant si poĂ©tique, Dans la foule surprend et dĂ©stabilise. Ces longs monologues intĂ©rieurs aux multiples langages bruts, mais mĂ©lodieux, reprĂ©sentant les mĂ©andres de l’esprit sont associĂ©s Ă  des danses endiablĂ©es et ultra vivantes.

L'auteur raconte l'évÚnement (son avant et son aprÚs aussi) d'un point de vue intime à travers la voix d'une Italienne, d'un Belge, d'un anglais et d'un Français (chacun parlant à la premiÚre personne). Chacun prenant à tour de rÎle la narration, à son rythme, revenant en arriÚre parfois pour mieux éclairer sa version dans un flot de mots.

La prise de parole devient subjective et par lĂ -mĂȘme rend encore plus touchante et proche de nous, la catastrophe passĂ©e au stade du Heysel.

Le drame du Heysel, survenu le 29 mai 1985 au Stade du Heysel de Bruxelles, est l'une des tragédies les plus marquantes liées à une manifestation sportive, et due au hooliganisme.

Il eut lieu Ă  l'occasion de la finale de Coupe d'Europe des clubs champions 1984-1985 entre le Liverpool Football Club et la Juventus Football Club. Des grilles de sĂ©paration et un muret s'effondrĂšrent sous la pression et le poids de supporters, faisant 39 morts et plus de 400 blessĂ©s. Le Heysel n’est plus le nom d’un stade mais celui de ce drame.


J’ai demandĂ© Ă  Jean-Christophe Sirven, un compositeur de formation classique qui aujourd’hui est passĂ© du cĂŽtĂ© de la musique pop de travailler avec un violoniste et une soprano de l’OpĂ©ra de Montpellier pour retrouver le son du bois du violon, le feutre des tampons du piano, le bruit du crin des cordes, le souffle de la cantatrice. Chercher les traces de l’hymne de la Ligue des Champions, et donc, de ce qui Ă©lectrise les foules, c’est se rendre compte que cela vient de chants sacrĂ©s et que le football est aussi une histoire de croyance.

L'ajout de musique pop rock apporte encore de la puissance, de la vie et de l'Ă©nergie Ă  ce trĂšs beau spectacle et structure le flot des mots pour les rendre encore plus puissants.

Dans la Foule est un spectacle indispensable qui entretient notre mémoire collective et nous rappelle les horreurs humaines passées. Une mémoire pour ne jamais reproduire.

Dans la foule

D'aprĂšs le roman de Laurent Mauvignier

Adaptation et mise en scĂšne Julien Bouffier

Avec Vanessa Liautey, Gregory Nardella, Alex Selmane, Zachary Fall, Alexandre Michel

Scénographie et régie plateau Emmanuelle Debeusscher et Julien Bouffier

Création Vidéo Laurent Rojol et Julien Bouffier

Création Musicale Jean-Christophe Sirven

Création lumiÚre Christophe Mazet

Crédit photo Marc Ginot

Théùtre Jean Vilar

1, place Jean-Vilar - 94400 Vitry-sur-Seine www.theatrejeanvilar.com

01 55 53 10 60

Dates prévues, initialement du 6 au 9 NOVEMBRE 2020

Tournée prévue

2 et 3 fĂ©vrier 2021 : ThĂ©Ăątre de Saint-Quentin en Yvelines, scĂšne nationale (78) ‱ juin 2021 : Printemps des ComĂ©diens, Montpellier (34)

EN SAVOIR PLUS


Le roman de Laurent Mauvignier, Dans la foule, se nourrit d’un Ă©vĂ©nement rĂ©el : le drame du Heysel. En 1985, ce stade de Bruxelles accueille la finale de la coupe d’Europe des clubs champions de foot : Liverpool s’oppose Ă  la Juventus de Turin. Pour la premiĂšre fois en Europe, un stade de football n’était plus le lieu du jeu mais d’un dĂ©chaĂźnement de violences entre supporters anglais et italiens qui causĂšrent 39 morts et prĂšs de 500 blessĂ©s. Le mouvement des hooligans anglais est alors Ă  son apogĂ©e ; il est le reflet d’une Angleterre thatchĂ©rienne qui souffre. AprĂšs ce drame, les rencontres sportives ne pourront plus s’organiser de la mĂȘme maniĂšre.


Mauvignier n’est pas spĂ©cialiste de football, ni sociologue. Il ne dĂ©fend aucune thĂšse, nomme Ă  peine les footballeurs, ne raconte rien du dĂ©roulement de la partie. Le roman est dĂ©coupĂ© en trois temps : avant, pendant ces heures qui prĂ©cĂšdent le match et le suivent, et quelques annĂ©es aprĂšs. La langue de Mauvignier est unique et puissante.


L'histoire du drame du Heysel

Frédéric BONFILS

43 avenue de Suffren

PARIS, 75007

 

frederic@foudart-blog.com

 

Telephone: +336 11 69 81 37

CONTACT

  • Blanc IcĂŽne YouTube

©2019 by FOUD'ART.  RCS PARIS : 453 587 800 000 39 Code APE : 5814Z