google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
  • Bonfils Frédéric

🅵🅵🅵🅵DANS LA FOULE. Théâtre Jean Vilar à Vitry

Mis à jour : 18 nov. 2020

Ils viennent de toute l’Europe pour être au rendez-vous du match du siècle. : La finale de la coupe d'Europe des champions qui va se jouer au stade du Heysel, ce 29 mai 1985 à Bruxelles, entre la Juventus de Turin et Liverpool. Leurs voix tour à tour s’élèvent, monologues intérieurs qui se croisent, s’éclairent et se complètent à la façon des différentes parties d’un chœur. Ils évoquent les heures qui précèdent, quand chacun encore inscrit dans son histoire singulière, son roman familial, converge vers le lieu du sacrifice. Puis racontent la lente montée de la déflagration à l’intérieur du stade et ses échos au-dehors. Enfin restitue l’état de la longue dévastation, de chaos mental, qui s’ensuivra pour tous…

Faite de ressassement, de mots qui reviennent, de subordonnées qui scandent, c’est une langue lyrique qui brasse les émotions. Sa musicalité est de celle des oratorios.


Dans la foule, au ton unique et très particulier est un spectacle-choc, presque ahurissant et même étourdissant. À l'aide d'une scénographie magnifique mêlant sons et vidéos qui accompagnent des comédiens aux langages multiples, Julien Bouffier a su très clairement sublimer et rendre théâtral ce magnifique texte de Laurent Mauvignier, pourtant très littéraires.

L'auteur raconte l'évènement (son avant et son après aussi) d'un point de vue intime à travers la voix d'une Italienne, d'un Belge, d'un anglais et d'un Français (chacun parlant à la première personne). Chacun prenant à tour de rôle la narration, à son rythme, revenant en arrière parfois pour mieux éclairer sa version dans un flot de mots.

Quand un évènement d'actualité, un fait réel entre en résonance avec l'intime et l'émotionnel. Âpre, rude et pourtant si poétique, Dans la foule surprend et déstabilise. Ces longs monologues intérieurs aux multiples langages bruts, mais mélodieux, représentant les méandres de l’esprit sont associés à des danses endiablées et ultra vivantes.

L'auteur raconte l'évènement (son avant et son après aussi) d'un point de vue intime à travers la voix d'une Italienne, d'un Belge, d'un anglais et d'un Français (chacun parlant à la première personne). Chacun prenant à tour de rôle la narration, à son rythme, revenant en arrière parfois pour mieux éclairer sa version dans un flot de mots.

La prise de parole devient subjective et par là-même rend encore plus touchante et proche de nous, la catastrophe passée au stade du Heysel.

Le drame du Heysel, survenu le 29 mai 1985 au Stade du Heysel de Bruxelles, est l'une des tragédies les plus marquantes liées à une manifestation sportive, et due au hooliganisme.

Il eut lieu à l'occasion de la finale de Coupe d'Europe des clubs champions 1984-1985 entre le Liverpool Football Club et la Juventus Football Club. Des grilles de séparation et un muret s'effondrèrent sous la pression et le poids de supporters, faisant 39 morts et plus de 400 blessés. Le Heysel n’est plus le nom d’un stade mais celui de ce drame.


J’ai demandé à Jean-Christophe Sirven, un compositeur de formation classique qui aujourd’hui est passé du côté de la musique pop de travailler avec un violoniste et une soprano de l’Opéra de Montpellier pour retrouver le son du bois du violon, le feutre des tampons du piano, le bruit du crin des cordes, le souffle de la cantatrice. Chercher les traces de l’hymne de la Ligue des Champions, et donc, de ce qui électrise les foules, c’est se rendre compte que cela vient de chants sacrés et que le football est aussi une histoire de croyance.

L'ajout de musique pop rock apporte encore de la puissance, de la vie et de l'énergie à ce très beau spectacle et structure le flot des mots pour les rendre encore plus puissants.

Dans la Foule est un spectacle indispensable qui entretient notre mémoire collective et nous rappelle les horreurs humaines passées. Une mémoire pour ne jamais reproduire.

Dans la foule

D'après le roman de Laurent Mauvignier

Adaptation et mise en scène Julien Bouffier

Avec Vanessa Liautey, Gregory Nardella, Alex Selmane, Zachary Fall, Alexandre Michel

Scénographie et régie plateau Emmanuelle Debeusscher et Julien Bouffier

Création Vidéo Laurent Rojol et Julien Bouffier

Création Musicale Jean-Christophe Sirven

Création lumière Christophe Mazet

Crédit photo Marc Ginot

Théâtre Jean Vilar

1, place Jean-Vilar - 94400 Vitry-sur-Seine www.theatrejeanvilar.com

01 55 53 10 60

Dates prévues, initialement du 6 au 9 NOVEMBRE 2020

Tournée prévue

2 et 3 février 2021 : Théâtre de Saint-Quentin en Yvelines, scène nationale (78) • juin 2021 : Printemps des Comédiens, Montpellier (34)

EN SAVOIR PLUS…

Le roman de Laurent Mauvignier, Dans la foule, se nourrit d’un événement réel : le drame du Heysel. En 1985, ce stade de Bruxelles accueille la finale de la coupe d’Europe des clubs champions de foot : Liverpool s’oppose à la Juventus de Turin. Pour la première fois en Europe, un stade de football n’était plus le lieu du jeu mais d’un déchaînement de violences entre supporters anglais et italiens qui causèrent 39 morts et près de 500 blessés. Le mouvement des hooligans anglais est alors à son apogée ; il est le reflet d’une Angleterre thatchérienne qui souffre. Après ce drame, les rencontres sportives ne pourront plus s’organiser de la même manière.


Mauvignier n’est pas spécialiste de football, ni sociologue. Il ne défend aucune thèse, nomme à peine les footballeurs, ne raconte rien du déroulement de la partie. Le roman est découpé en trois temps : avant, pendant ces heures qui précèdent le match et le suivent, et quelques années après. La langue de Mauvignier est unique et puissante.


L'histoire du drame du Heysel