google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

Du Charbon Dans Les Veines : Une Ode à l'Humanité de la Mine


1958, à Noeux-les-Mines, petite ville minière du Nord de la France. Pierre et Vlad, les deux meilleurs amis du monde, partagent leur quotidien entre le travail à la mine, l'élevage de pigeons voyageurs et la musique d'accordéon dans l'orchestre local dirigé par Sosthène, un boute-en-train philosophe de comptoir. Leur monde bascule avec l'arrivée de Leila, une jeune et jolie Marocaine qui vient jouer de l'accordéon dans leur orchestre.


Cette histoire touchante, mise en scène par Jean-Philippe Daguerre, nous plonge dans l'univers fascinant et poignant des mineurs et de leurs familles. À travers "Du Charbon Dans Les Veines", Daguerre dépeint avec une grande sensibilité les thèmes de l'amitié, de l'amour, du racisme, de la maladie et de la condition féminine.


Un Hommage à une Humanité Oubliée

Daguerre s'est inspiré de ses propres liens amicaux et professionnels pour donner vie à cette pièce. Frédéric Habera, un camarade de théâtre et fils de mineur polonais, a profondément influencé cette œuvre par ses confidences et ses documents sur la vie minière. Raphaëlle Cambray, elle-même fille de mineur, a apporté ses souvenirs d'enfance pour enrichir l'histoire.


L'auteur a été particulièrement touché par un documentaire de l'INA présentant la vie d'une famille de mineurs en 1958. La beauté poétique du contraste entre le labeur souterrain et l'élevage de pigeons voyageurs a profondément marqué Daguerre, l'incitant à explorer les histoires d'amour et d'amitié dans cet environnement difficile.


Une Scénographie Grisante

Pour représenter la poussière de charbon omniprésente, Daguerre a choisi une palette de gris, déclinée en de multiples nuances dans chaque élément de décor, costume et éclairage. Seule la dernière scène, se déroulant à Carqueiranne près de Toulon, est baignée de couleurs chaudes et pastel, offrant un contraste saisissant.


L'équipe artistique, composée de Virginie H aux costumes, Antoine Milian aux décors, Moïse Hill aux lumières et Hervé Haine à la musique, apporte une cohésion et une profondeur remarquables à la mise en scène. Chaque détail visuel contribue à nous plonger dans l'univers minier des années 50.


Une Distribution Émouvante

La distribution est impeccable. Raphaëlle Cambray incarne une Simone touchante, tandis que Jean-Jacques Vanier offre une performance bouleversante dans le rôle de Sosthène. Aladin Reibel tout en nuance et sobriété. Julien Ratel et Théo Dusoulié nous charme dans le rôle de Vlad et de Pierre et Juliette Behar apporte une belle profondeur à Leila.

Jean-Philippe Daguerre, également sur scène en tant que médecin altruiste et amateur de jazz, complète ce tableau humain avec une justesse émouvante. Cette pièce est un véritable voyage au cœur de la vie extraordinaire des "gueules noires", ces hommes et femmes qui ont marqué l'histoire de la région minière française.


 

"Du Charbon Dans Les Veines" au Festival OFF Avignon promet de toucher et d'émouvoir profondément les spectateurs avec cette célébration de l'humanité et de la résilience des mineurs. Avis de Foudart 🅵🅵🅵🅵


 

DU CHARBON DANS LES VEINES

Texte et mise en scène Jean-Philippe Daguerre

Avec Jean-Jacques Vanier, Julien Ratel, Juliette Behar, Raphaëlle Cambray, Théo Dusoulié, Aladin Reibel, Jean-Philippe Daguerre

Décors Antoine Milian • Costumes Virginie HLumières Moïse Hill • Musiques et assistanat à la mise en scène Hervé Haine

Crédit photo © Grégoire Matzneff


Festival OFF Avignon

Du 29 juin au 21 juillet

Au Chien qui fume à 14h50 • relâche le mercredi • Durée 1h20





Comentários


foudart_logo_edited.png
bottom of page