google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

« Emma » et Madame Bovary : Un Voyage Temporel Plein d’Humour entre Révolte et Introspection


Emma. Un nom évocateur, immortalisé par Flaubert dans son chef-d'œuvre, Madame Bovary. Mais cette Emma n'est pas celle que vous pensez. Elle est l'héroïne moderne, née de l'esprit de Dominique Bréda et brillamment incarnée par Julie Duroisin. De bébé prodige à vieille dame, Emma traverse les âges, portant en elle les échos de Madame Bovary tout en les confrontant à notre société contemporaine.


Une Enfance Hors du Commun

Imaginez un bébé d'un an et demi, à la fois innocente et sage. Emma, dès son plus jeune âge, jongle avec des concepts complexes, des auteurs allemands expressionnistes à la physique quantique, tout en barbouillant les livres de son père. Pourtant, c'est la figure de Madame Bovary qui la hante. Comparant Flaubert et ses semblables à des zombies envahisseurs, elle ressent une colère inexplicable envers ces auteurs du passé.


Adolescence en Rébellion

À dix-sept ans, Emma se retrouve confrontée à la lecture imposée de Madame Bovary. Elle s'adresse à ses peluches avec une rage contenue :


"Salut les peluches. Ça va ? Moi ça va pas, si vous voulez tout savoir. Vous connaissez Gustave Flaubert ? Moi non plus, ce matin, je ne le connaissais pas."


Emma rejette avec véhémence cette lecture qu'elle juge dépassée et inutile. Pour elle, les auteurs morts ne peuvent rien apporter à sa vie moderne et tumultueuse. Sa révolte contre le système scolaire et les lectures obligatoires symbolise un refus plus profond d'accepter les vérités inconfortables de la vie.


La Crise de la Quarantaine

La quarantaine apporte son lot de désillusions pour Emma. Abandonnée par son mari, elle se réfugie dans l'alcool. C'est dans cet état de détresse qu'elle redécouvre Madame Bovary. Entre deux verres, elle plonge dans le texte avec une intensité dévorante, réalisant finalement qu'elle est Madame Bovary. Que nous sommes tous, d'une manière ou d'une autre, des Bovary modernes, en quête de quelque chose de plus, d'indéfinissable et d'inatteignable.


"Je suis Madame Bovary. Mon mari est madame Bovary. Tout le monde est madame Bovary."


La Vieillesse et la Réflexion

À la fin de sa vie, Emma, désormais une vieille dame fragile, contemple son existence avec une lucidité poignante. Elle conclut que les romans à l'eau de rose, les promesses de bonheur des publicités et des médias, sont les véritables successeurs des illusions de Madame Bovary.


"Les romans à l'eau de rose sont partout aujourd'hui. J'allume ma grosse télé LCD 37 pouces et je vois... des romans à l'eau de rose."


Julie Duroisin : Une Performance Éblouissante

Julie Duroisin, dans son interprétation d'Emma, passe d'un âge à l'autre avec une habileté et une sincérité déconcertantes. De la petite fille philosophant sur Flaubert à l'adolescente révoltée, de la femme de quarante ans désabusée à la vieille dame lucide, elle donne vie à chaque facette d'Emma avec une énergie et une émotion palpables.

Sa performance transcende le simple jeu d'acteur. Elle devient Emma à chaque instant, capturant l'essence de chaque âge avec une vérité brute. Elle fait rire, pleurer, réfléchir, et surtout, elle nous rapproche de cette vérité intemporelle : nous avons tous quelque chose de Bovary en nous.


 

Emma de Dominique Bréda, incarnée par Julie Duroisin, est plus qu'une simple pièce de théâtre. C'est un voyage à travers les âges, un miroir de notre société et une réflexion profonde sur les illusions et les vérités de la vie. En redécouvrant Madame Bovary, Emma nous invite à nous interroger sur nos propres vies, nos propres attentes et nos propres désillusions. Et peut-être, comme elle, à trouver un sens dans ce chaos. Avis Foudart 🅵🅵🅵


 

« EMMA »

Une pièce de Dominique Bréda

Avec Julie Duroisin

Mise en scène Dominique Bréda avec l’aide de Laurence Adam


Festival OFF Avignon

Théâtre Buffon 

Du 29 juin au 21 juillet 2024 à 13h15 (relâches les 4 et 11 juillet)




Commentaires


foudart_logo_edited.png
bottom of page