google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

Ma République et Moi : Un Témoignage Théâtral de Réconciliation Follement d’Actualité


Dans un contexte politique où les tensions identitaires sont exacerbées, le seul-en-scène d'Issam Rachyq-Ahrad, « Ma République et moi », prend une résonance particulière. Cette œuvre introspective, jouée dans des espaces modestes comme une petite chapelle à Avignon durant le festival off, nous invite à une réflexion profonde sur notre société. Avec pour seul décor un fauteuil rouge et un transistor à cassettes, Issam nous fait voyager dans ses souvenirs d'enfance, marqués par une double culture marocaine et française.


L'histoire débute dans un cadre familier et chaleureux, chez Issam, où le thé et les gâteaux de sa mère nous accueillent. Issam, passionné par Molière et supporter des équipes de football de France et du Maroc, nous parle de sa mère, une cuisinière dévouée dans un hôpital, qui a sacrifié tant pour ses enfants. Cette femme courageuse, souvent jugée par autrui, trouve enfin sa voix à travers les mots de son fils.


Le 11 octobre 2019, un incident lors d'une séance du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, où une femme voilée fut violemment attaquée par un élu du Rassemblement National, réveille en Issam des souvenirs douloureux. Cette scène, rappelant les humiliations silencieuses de son enfance, devient un catalyseur pour explorer son rapport au voile porté par sa mère et l'amour qu'elle incarne.


Issam nous guide à travers un récit biographique empreint de tendresse et de lucidité. Il rend hommage à cette femme aspirée par le rêve européen, une mère qui écoutait France Info ou Dalida, et qui, un jour, vint le chercher à l'école voilée. La honte ressentie par le jeune Issam de 10 ans est aujourd'hui réexaminée à travers le prisme des préjugés déconstruits.


Le spectacle ne cherche pas à opposer les cultures ni à revendiquer de manière agressive. Il met en lumière l'amour réciproque entre une mère et son fils et propose une réflexion sur la coexistence culturelle.


Dans une scène poignante, Issam se couvre la tête d'un voile, symbolisant la figure maternelle et son propre parcours entre deux rives culturelles. Avec élégance, Issam répond à la haine et à l'intolérance en démontrant que l'intégration est non seulement possible, mais enrichissante. Il prouve que la diversité culturelle est une force pour notre société. Sa mère, symbole de dignité et de résilience, incarne cette intégration réussie.


« Ma République et moi » est conçu pour favoriser le partage et la réflexion sur la place de chacun dans la société, créant ainsi un espace de rencontre et de dialogue. Ce spectacle touche même ceux qui se sentent éloignés du théâtre traditionnel. Issam nous rappelle que notre République inclut aussi sa mère et tous ceux qui, comme elle, enrichissent notre société par leurs différences.

En recentrant notre regard sur les personnes plutôt que sur leurs apparences, Issam appelle à une réparation collective, une réconciliation nécessaire pour avancer ensemble.


 

« Ma République et Moi »

Texte, mise en scène et jeu Issam Rachyq-Ahrad

Collaboration artistique Thibault Amorfini Dramaturgie, scénographie, lumière Fréd Hocké Création son Frédéric Minière

Chant Jeanne-Sarah Deledicq

Crédit photo Xavier Cantat


Festival OFF Avignon

Théâtre des Halles

29 juin au 21 juillet à 14h • Relâche les 3, 10 et 17 juillet Durée 1h • À partir de 10 ans



15 vues0 commentaire

Bình luận


foudart_logo_edited.png
bottom of page