google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

L’Envers du décor au Palais de la Porte Dorée

Dernière mise à jour : 10 déc. 2021

Une 4e édition, 100% numérique ! du 6 au 28 février

Cette année L’ENVERS DU DÉCOR, rendez-vous artistique et contemporain du Palais de la Porte Dorée, se réinvente dans une version 100% numérique. Danse, cirque, musique, performance, dessin, les artistes prennent possession des lieux à travers douze performances filmées inédites, tournées cette année dans un Palais déserté de son public, et qui jouent avec les richesses architecturales du bâtiment et en interrogent la mémoire.

Le Palais de la Porte Dorée, chef-d’œuvre architectural construit pour l’Exposition coloniale de 1931, est un édifice majeur de l’Art déco.

Pour L’ENVERS DU DÉCOR, chaque artiste est invité à en explorer les multiples facettes en faisant interagir les corps en mouvement avec les espaces et les motifs du Palais.


affiche envers du decor

 

PROGRAMME

CARTOGRAPHIE EN SUSPENSION

Jérémie Bernaert, vidéaste

Invité à poser son regard sur l’architecture du bâtiment et son environnement, muni de sa caméra, Jérémie Bernaert a volé à l’intérieur et autour d’un palais presque désert. S’attachant à ses motifs, parcourant ses lignes, il révèle tout le répertoire de formes qu’il recèle.



LA VISITE

Wanjiru Kamuyu, danseuse et chorégraphe Tommy Pascal, réalisateur

Réalisé par Tommy Pascal, La visite met en résonance des éléments du solo homonyme de la chorégraphe Wanjiru Kamuyu avec les strates du Palais de la Porte Dorée, qui eut pour première vocation d’être le Musée des colonies avant d’être transformé à de multiples reprises pour finalement accueillir en son sein l’actuel Musée national de l’histoire l’immigration.

À travers la danse et l’image, La visite met en écho l’héritage colonial et les révoltes contemporaines qui trouvent leurs racines dans cette histoire.



NAVIGUER À VUE

Julien Roux, dessinateur

L’artiste Julien Roux déploie son univers chimérique sur une maquette historique du monument. Associés à une création sonore inédite et au talent d’animation d’Etienne Milliès-Lacroix, ses dessins prennent vie sur ce palais miniature. Il en résulte une vidéo singulière et poétique.


LA VIGNE ROUGE

Latifa Medjdoub (aka Laftmonk), plasticienne Hélène Combal-Weiss, vidéaste

L’artiste Latifa Medjdoub, dont le textile est la matière de prédilection, a tissé une vigne rouge inspirée de celle peinte sur la fresque du salon Paul Reynaud, dit salon « Afrique ». Au cours d’une expérience collective, des participants de tous âges sont invités à interagir avec cette œuvre, sous le regard de l’artiste vidéaste Hélène Combal-Weiss.


DÉCOR / À CORPS

Avec Lucie Lastella, William Meas, Irvin Anneix, Alexandre « Cyborg » Moreau, Murat Arslan, Jefry Lopalanga, Dalila Khatir, Smaïl Kanouté, Neta Oren, Alexis Paul, Mathieu Glissant, Hélène Combal-Weiss, Simon Noguiera et Medhi

Privé de ses visiteurs, le Palais se transforme en immense terrain de jeu créatif pour danseurs, musiciens, artistes de cirque et réalisateurs dont on suit les déambulations via une série de huit vidéos, du parvis jusqu’au toit. Volumes, géométries, mémoires, échelles, perspectives, motifs : à travers la voix et le corps en mouvement, chaque vidéo offre un regard nouveau sur ce Palais Art déco, dont les qualités architecturales sont aussi nombreuses que son histoire est complexe.