google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

Erreurs salvatrices

Le compositeur, metteur en scène et directeur de La Muse en circuit, Wilfried Wendling, en sélectionnant une multitude de textes toujours changeants, nous propose une exploration, à travers le rêve, la poésie et la contemplation, de l’inconscience créative.


Irrigué par les écrits du dramaturge Heiner Müller, avec Erreurs salvatrices, le spectateur est invité à découvrir un espace cinétique, animé de machines et de rencontres impromptues, à la fois un dispositif plastique et un spectacle, une expérience immersive résolument transdisciplinaire, faisant s’affronter les arts de plateau tel que le théâtre, la musique électronique, la danse, le cirque, les objets et la vidéo.


Lorsqu´on entre dans la salle, en forme d’immense cube, on est invité à prendre place où l’on veut ou à déambuler à notre guise.


Au centre, trône une fileuse, un immense tube central composé de rideau de fils, entourée par une « forêt » de haut-parleurs et de multiples écrans.

Le comédien, habité, à l’univers très poétique, Denis Lavant, ne s'astreint pas à une continuité rigoureuse de la pensée et parait s'abandonner au gré de l'inspiration, tandis qu’Alvaro Valdes Soto, danse, se contorsionne et évolue dans les cordes.


Une filiation finalement très müllerienne

Wilfried Wendling est un passionné de Müller et d’Heiner Goebbels.

Le couple Goebbels / Müller est explosif, par leur capacité identique à saisir l’Histoire tout en s’en libérant. J’ai imaginé ce spectacle, comme le compositeur et l’auteur qui, par une sorte de deconstruction du matériel, réalisent une nouvelle mécanique de création. Wilfried Wendling

Paysage sous surveillance, Avis de décès ou Paysage avec Argonautes, ainsi que des textes courts ( poèmes de jeunesse, extraits d’entretiens, textes-manifestes) ont été choisi pour leur force dramatique et philosophique et semblent coller à la peau de Denis Lavant.

Les deux artistes évoluants et modifiants l’espace à leur façon, dans un chevauchement permanent d’images et de sons. Wilfried Wendling

Le musicien Grégory Joubert, en direct, se sert de toute cette matière visuelle et sonore pour y intégrer la musique électronique.


 

Avec Erreurs salvatrices, Wilfried Wendling crée un spectacle complément fou, étrange et extravagant, d’une beauté magnétique. Un spectacle qui se vit sans forcément se comprendre et ne s’explique surtout pas. Un spectacle experimental. Une performance onirique sur les mécanismes psychanalytiques de la création.


 


ERREURS SALVATRICES

Textes Heiner Müller Conception et musique électronique live Wilfried Wendling, Avec Denis Lavant (comédien), Cécile Mont-Reynaud, remplacée par Alvaro Valdes Soto (danseur aérien), Grégory Joubert (musicien et mécaniques plastiques), Thomas Mirgaine (interprète des machines sonores), Sophie Agnel (enregistrement piano)

Photos ©Christophe Raynaud de Lage


Théâtre de la Cité Internationale à Paris

6 > 18 décembre Le spectacle est présenté en trois parties d’1h chacune et peut être vu dans son ensemble ou séparément

A - L'autre dans le retour de même

B - La faille dans le déroulement

C - Le trou dans l'éternité







114 vues0 commentaire

Comentarios


foudart_logo_edited.png
bottom of page