google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
  • Bonfils Frédéric

Festival impatience. Festival de la jeune création théâtrale. Palmarès

Mis à jour : mars 23

Réservé cette année aux professionnels, le festival Impatience 2020 vient de se terminer avec la récompense de trois spectacles aux sujets profonds et politiques.


Malgré la situation, huit spectacles sur les dix initialement prévus ont pu se jouer au CENTQUATRE-PARIS et dans les autres lieux partenaires du festival. Murs-murs de Carole Umulinga Karemera, dont l’équipe est restée bloquée au Rwanda et Radio On (where dreams go to die) de Guillaume Bariou qui ne pouvait respecter toutes les mesures sanitaires.


Le Grand Prix revient à The Jewish Hour de Yuval Rozman.

Le prix SACD à Sept mouvements Congo de Michael Disanka.

Le prix lycéen à Pourquoi Jessica a-t-elle quitté Brandon de Pierre Solot et Emmanuel De Candido.


Vous pouvez lire nos articles ici, et là.


Trois spectacles, très différents, mais audacieux et engagés qui, loin d’être futile, montrent parfaitement l’importance de l’art théâtral. Un art de la liberté d’expression et de la pensée en connexion constante avec les enjeux actuels.




Historique des lauréats Impatience 2019

Le prix Impatience a été attribué à la pièce « Les Femmes de Barbe Bleue », d’après une écriture collective mise en scène par Lisa Guez, qui remporte également le Prix des lycéens.

Le Prix du public a été décerné à la pièce « INOXYDABLES », écrit par Julie Ménard et mis en scène par Maxime Mansion.

Enfin, l’auteur Axel Cornil a remporté le Prix SACD, qui récompense un des auteurs pour sa vision contemporaine du théâtre pour sa pièce « Ravachol ».


Les compagnies lauréates des précédentes éditions

2009

Prix Odéon-Télérama – Foucault 71 du Collectif F71, de et avec Sabrina Baldassarra.

Prix du public – Toâ de la compagnie La Piccola Familia, mis en scène par Thomas Jolly.


2010

Prix Odéon-Télérama – Le Chagrin des ogres, de la compagnie Artara, mise en scène Fabrice Murgia.

Prix du public – Le Chagrin des ogres, de la compagnie Artara et Les Souffrances de Job de la compagnie Le menteur volontaire, mise en scène Laurent Brethome.


2011

Prix Odéon-Centquatre-Télérama – Jérusalem plomb durci, de la Winter Family

Prix du public – Asalto al agua transparente, de la Compagnie mexicaine Lagartijas tiradas al sol, mis en scène par Luisa Pardo & Gabino Rodríguez.


2012

Prix du jury et prix du public – Le signal du promeneur, conception et mise en scène de Raoul Collectif.

19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout