google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

Formes du transfert

10 ANS DE RÉSIDENCES D’ARTISTES

Créer signifie interroger notre rapport au monde, en modifiant notre relation au temps, à l’espace et aux autres. Laurent Pejoux, directeur de la Fondation d’entreprise Hermès

La Fondation d’entreprise Hermès présente l’exposition collective « Formes du transfert » qui réunit les plasticiens ayant participé depuis 10 ans à son programme de Résidences d’artistes au sein des manufactures de la maison Hermès.

Aux Magasins généraux de Pantin, la scénographie redistribue les projets au gré de leurs résonances et de leurs ordonnances communes en présentant toute la richesse et la multiplicité créative de cette aventure exceptionnelle.

L’Art et l’Artisanat dialoguent et se confrontent

Aux côtés des artisans qui les initient à leurs gestes et savoir-faire, les plasticiens ont "carte blanche" pour concevoir des pièces originales dans des matières d’exception – soie, argent, cristal, cuir - et expérimenter de nouvelles techniques de production.

L’art et l’artisanat se conjugue alors au service de la création.

Cette exposition aura été déclinée en trois volets de décembre 2021 à avril 2022, entre la Corée (l’Atelier Hermès - Séoul), le Japon (Forum -Tokyo) et la France (Magasins généraux - Pantin).

Réunir aujourd’hui ces œuvres dans le cadre d’une exposition collective témoigne du foisonnement créatif au cœur des Résidences d’artistes de la Fondation d’entreprise Hermès. Laurent Pejoux, directeur de la Fondation d’entreprise Hermès


Un levier essentiel en matière de création

Entrer dans la relation de dialogue intime qui se noue entre des artisans passeurs de gestes et des artistes inventeurs de formes. Gaël Charbau, commissaire

Après une période de découverte, d’immersion et d’incubation, émergent par le déplacement des pratiques, les premières intuitions qui donneront de nouvelles formes artistiques.

Ces œuvres reposant sur la rencontre entre artistes et artisans et sur celle, plus audacieuse, entre le monde de l’art et celui de l’entreprise. Gaël Charbau, commissaire


Cette exposition magnifique et surprenante mérite d’y venir et de s’y attarder

La première impression qui se dégage lorsqu'on arrive, est une sensation de belle harmonie artistique. Puis, en s’approchant au plus près des œuvres, on est surpris par la découverte des matériaux utilisés et la subtilité des techniques artisanales employées. Cette exposition prend, alors, toute sa dimension.

La notion de transfert du savoir entre artiste et artisan prend tout son sens. Entre émerveillement et exaltation ! Avis de Foudart 🅵🅵🅵🅵


 

Parmi toutes les magnifiques œuvres que vous pourrez admirer :


Oliver Beer a créé une série de trois presse-papier intitulée Silence is Golden. Chaque écrin de cristal renferme un moulage en or à échelle réelle de l’un des trois osselets de l’oreille moyenne, ici contraint au silence absolu.

Oliver Beer, Silence is Golden, 2013 © Tadzio / Fondation d’entreprise Hermès


 

Clarissa Baumann a produit une sculpture étonnante Cuillère, long fil d’argent entièrement issu de la transformation lente d’une cuillère. Des représentations de chaque étape sont exposées sous forme de planche photographique.

Clarissa Baumann, Cuillère, 2015 © Tadzio / Fondation d’entreprise Hermès

 

Emmanuel Régent imagine d’abord une mystérieuse sculpture composée de plusieurs éléments de cristal bleu, figurant le tumulte d’une mer de glace au sein de laquelle un navire s’est engouffré. Cet œuvre constituant un hommage aux chefs-d’œuvre du maître du paysage romantique allemand, Caspar David Friedrich. Avec la complicité des artisans, l’artiste adapte également le procédé de l’aquarelle à la technique du cristal, et réalise plusieurs variations poétiques autour des nuages. Les couleurs sont tout en transparence et l’éclat du cristal, particulièrement lumineux

Emmanuel Régent, Himmelsturz, 2018 © Tadzio / Fondation d’entreprise Hermès

 

Célia Gondol découvre le savoir-faire de la soie et ses rythmes spécifiques.

Elle s’initie par ailleurs aux cartographies de l’expansion de l’univers auprès d’Hélène Courtois, chercheuse à l’Institut nucléaire de Lyon.

Ces trajectoires dynamiques, la possibilité d’univers parallèles lui inspirent ses propres cartes du ciel dont elle personnalise un lé de soie de 35 mètres de long.

Cet hommage à la mobilité de l’infiniment grand, mis en perspective avec l’infiniment petit, s’épanouit précisément dans le mouvement, activé lors d’une performance chorégraphiée. Cette œuvre monumentale est une des pièces maîtresses de l’exposition. Une projection étonnante de la performance est également proposée.

Célia Gondol, Observables d’Apeiron, 2016 © Tadzio / Fondation d’entreprise Hermès

 

Elisabeth S. Clark

Son œuvre À travers est l’aboutissement de ses recherches menées dans les ateliers et correspond à un contour ou un vide, une lentille, une entrée de scène, offrant un regard autre sur les artisans et sur ce qui ce joue dans ces lieux.

Elisabeth S. Clark, À travers, 2011 © Tadzio / Fondation d’entreprise Hermès

 

FORMES DU TRANSFERT

10 ans de Résidences d’artistes dans les manufactures de la maison Hermès


Magasins généraux

Commissariat de Résidences d’artistes Pantin (France) Gaël Charbau

Visuel de l’exposition © Denis Boulze

DU 15 JANVIER AU 13 MARS 2022

Entrée libre du mercredi au dimanche




Les Magasins généraux Photo : Yves Marchand & Romain Meffre © Magasins généraux



 

Atelier Hermès, Séoul (Corée)

DU 10 DÉCEMBRE 2021 AU 30 JANVIER 2022

Entrée libre les lundi, mardi, jeudi, vendredi et samedi de 11 h à 19 h


Le Forum, Tokyo (Japon)

DU 17 DÉCEMBRE 2021 AU 3 AVRIL 2022

Entrée libre du lundi au samedi de 11 h à 20 h


 

LES ARTISTES

Bianca Argimon Résidences d’artistes 2016

Jennifer Vinegar Avery Résidences d’artistes 2014

Marcos Ávila Forero Résidences d’artistes 2013

Clarissa Baumann Résidences d’artistes 2014

Simon Boudvin Résidences d’artistes 2010

Lucia Bru Résidences d’artistes 2016

Gabriele Chiari Résidences d’artistes 2013

Marine Class Résidences d’artistes 2011

Io Burgard Résidences d’artistes 2015

Guillaume Dénervaud Résidences d’artistes 2019

Marie-Anne Franqueville Résidences d’artistes 2013

Célia Gondol Résidences d’artistes 2015

Sébastien Gouju Résidences d’artistes 2018

Bérengère Hénin Résidences d’artistes 2020

Enzo Mianes Résidences d’artistes 2020

Benoît Piéron Résidences d’artistes 2010

Félix Pinquier Résidences d’artistes 2012

Guillaume Poulain Résidences d’artistes 2019

Chloé Quenum Résidences d’artistes 2020

Émilie Pitoiset Résidences d’artistes 2011

Emmanuel Régent Résidences d’artistes 2018

Andrés Ramirez Résidences d’artistes 2012

Olivier Sévère Résidences d’artistes 2010

Oh You Kyeong Résidences d’artistes 2012

Anne-Charlotte Yver Résidences d’artistes 2013

 

Le cycle 2022-2023

Dans le cadre du prochain cycle de ses Résidences d’artistes, développé sur les deux prochaines années, la Fondation d’entreprise Hermès a confié le parrainage de quatre nouveaux plasticiens au commissaire d’exposition Gaël Charbau. Matthieu Haberard et le duo Julie Villard & Simon Brossard effectueront leurs résidences en 2022, tandis que les plasticiennes Bianca Bondi et Linda Sanchez seront invitées au sein des manufactures de la maison Hermès en 2023.



Posts similaires

Voir tout

Commentaires


foudart_logo_edited.png
bottom of page