google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

Hamlet

[Reprise] au Théâtre de la Tempête

Avis de Foudart 🅵🅵🅵🅵

Jamais trop de Shakespeare pour secouer nos âmes. Ici, c’est à un rendez-vous magnétique avec le fils du roi du Danemark qu’il faut se préparer, d’une autre époque, un peu sixties. Dans cette nouvelle traduction, il sera question, entre autres, de dénoncer le patriarcat, la violence des pères, leur amour enfermant.


En faisant une nouvelle traduction d’Hamlet de Shakespeare, Gérard Watkins crée un spectacle atypique et ébouriffant, rock et poétique, drôle et émouvant

Une adaptation qui n’en est pas vraiment une, tellement le texte et l’esprit originel sont respectés. Une façon de positionner ce très grand classique du théâtre dans une vision ultra-contemporaine et moderne.


La traduction J’ai travaillé pendant un an à la traduction. En partant du texte original et sans appui d’autres traductions. Pour partir de zéro. J’ai pu y développer et y inscrire mes interrogations. Et remplacer le pentamètre par une forme de musicalité et d’invitation à la scansion… J’ai tenu à tirer les mots vers une interprétation suggestive des troubles que je crois y lire. Gérard Watkins

Énergie, musiques, décors, costumes

la troupe, complètement déjantée, emmenée brillamment par Anne Alvaro, se déchaîne sur scène, envahit l’espace et compose une partition où tout semble avoir été étudié au millimètre. Chaque intonation, chaque placement nous entraîne dans l’univers singulier de watkins. La sensation de découvrir un tout autre théâtre, puissant, décalé et fou.


L’extension de la folie vers la poésie est, on le sait, chez Shakespeare, naturelle.


Lunatics, lovers, and poets are of imagination all compact

Cet Hamlet, aux accents 60/70 qui commence, un peu, comme un Soap Opera américain enchaîne les moments d’anthologie avec une très belle écriture magnifiquement vivante pour se terminer en apothéose dans une scène finale absolument sublime. Une scène qui donne la sensation de voir un tableau vivant de la renaissance italienne.


Hamlet de Watkins. Un vibrant hommage à Shakespeare. Un spectacle universel et grandiose.


HAMLET

Mise en scène Gérard Watkins

Avec Anne Alvaro, Solène Arbel, Salomé Ayache, Gaël Baron, Mama Bouras, Julie Denisse, Basile Duchmann, David Gouhier, Fabien Orcier, Gérard Watkins

Crédit photo ©Alexandre Pupkins

Durée 3h15 (avec entracte)


Spectacle présenté au Théâtre de la Tempête

Crédit photo ©Alexandre Pupkins


Prochaine représentation

Théâtre de la Tempête

du 29 juin au 10 juillet puis en tournée :


19 & 20 janvier 2022 : CDN de Lorient 8 > 10 février 2022 : CDN de Besançon 5 > 8 avril 2022 : TnBA 4 > 6 mai 2022 : Comédie de Saint-Etienne



Posts récents

Voir tout

Exit