google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée

Un spectacle habile et réjouissant

Le résultat d’une association de talent : Isabelle Andreani, Xavier Lemaire, Agathe Quelquejay et Michel Laliberté.

Avis de Foudart 🅵🅵🅵 Nous sommes en septembre 1851, la servante et le nouveau cocher d’Alfred de Musset pénètrent dans son grenier pour récupérer les harnais du coche, mais la découverte de textes inédits, le récit d’anecdotes piquantes vont les conduire à jouer…

Isabelle Andreani, adaptatrice et comédienne d’un Cœur Simple de Flaubert (également à Avignon) a la particularité d’écrire brillamment tout en conservant l’esprit des grands auteurs.

Elle a conçu une première partie « la clef du Grenier d’Alfred », en se servant d’écrits et de poèmes de Musset.


Cette première partie géniale « plante le décor » et offre un écrin magnifique au proverbe en un acte « il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée ».