google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 
  • Bonfils Frédéric

Jacques Weber au Théâtre de l'Atelier

Le théâtre de l'Atelier vous propose

3 FILMS RÉALISÉS PAR JACQUES WEBER, Tournés au Théâtre de L’Atelier

ATELIER VANIA, ATELIER CYRANO, ATELIER MISANTHROPE / ACTE I, SCÈNE 1


Voici le communiqué :

Le 27 mars 2020, le Théâtre de l’Atelier, comme tant d’autres établissements, a dû fermer ses portes pour de longs mois.

Le 27 mars 2020, nous étions dans la dernière ligne droite des répétitions pour la création, le 24 mars 2020, de Crise de nerfs, trois farces de Tchekhov mises en scène par un de nos grands Maîtres européens, Peter Stein.

En tête de distribution, Jacques Weber, prêt à déployer un talent aussi colossal que son ample présence, se retrouve stoppé dans son élan, comme un boxeur envoyé dans les cordes, sonné, groggy. Mais l’étourdissement ne dure que quelques minutes. Nous partageons un verre de rouge ensemble et « la machine » repart. La bête – de scène – sort ses griffes, tourne et rugit dans cette toute nouvelle et insolite cage dans laquelle on l’a soudainement enfermé. On ne peut pas en rester là. On ne peut pas attendre une hypothétique réouverture. Il nous faut produire, inventer, jouer...Les idées fusent.


Entretemps, j’avais effectué un peu de rangement et avais exhumé d’un placard une vieille affiche du dernier film de Louis Malle, Vanya 42ème rue, qui avait été coproduit par Laura Pels, l’ancienne directrice du Théâtre... de l’Atelier.


Nous étions comme hypnotisés par le mystérieux et énigmatique visage de Julianne Moore qui illuminait l’affiche. Nous nous sommes remémorés ce film incroyablement fort et poétique, celui d’une dernière répétition d’un spectacle Oncle Vania dans un Théâtre abandonné, sans public.


Sans se concerter, l’idée nous est apparue comme un flash.


Nous imaginions une troupe enfermée dans un Théâtre explorant les grands textes, s’emparant de tous les espaces, sous l’œil de caméras accompagnant les acteurs. Ce n’était ni une captation, ni du Théâtre filmé. Nous pouvions appeler ça : un film de Théâtre.


Nous pousserions la radicalité jusqu’à nous passer de décors et de costumes. A peine quelques accessoires. Le véritable décor, c’est le Théâtre lui-même et le premier rôle lui revient.


Quoi de plus légitime pour ce lieu emblématique de la vie artistique montmartroise et parisienne depuis plusieurs décennies ?


Ce Théâtre façonné avec fougue et passion par l’immense homme de Théâtre, Charles Dullin, où Jean Vilar, comme beaucoup d’autres (et Jacques Weber également !), a fait ses débuts comme acteur allait désormais tenir le rôle principal.


Pour cela, il nous fallait un partenaire audio-visuel. Qui mieux que France Télévisions pouvait s’associer à cette aventure ?


Nous étions persuadés qu’il s’agissait du partenaire idéal mais se posait alors la question de l’audimat. Dans un premier temps, il nous fallait partir sur des valeurs sûres : Feydeau, Labiche, Courteline pour convaincre... Jacques Weber écrivit en quelques heures le projet puis contacta Michel Field, Directeur du Pôle Culture. Quelques jours après, une réunion « zoom » fut organisée.


Nous exposions notre projet quand Michel Field nous a brusquement interrompus :

Pardon, mais depuis quand c’est aux artistes de se préoccuper des questions d’audimat ? Laissez-nous faire notre travail ! [...] C’est un projet passionnant mais pourquoi vous ne feriez pas un Tchekhov ?

Jacques Weber et moi-même restions quelques secondes interloqués et Jacques repris la parole pour dire : « Banco ! Nous faisons... Atelier Vania ! »...


Depuis, « Atelier Vania » a fait des « petits » puisque nous avons réalisé une micro collection…

« Atelier ». « Cyrano », « Le Misanthrope, Acte 1, Scène 1 » sont venus s’ajouter à « Vania », toujours avec le même procédé de dépouillement mais avec la richesse d’être au plus près de l’interprétation et du texte.


Une aventure née de la contrainte mais qui a permis à chacun des aventuriers et au Théâtre de l’Atelier lui-même, de vivre une expérience artistique, poétique et ludique exceptionnelle...


Marc Lesage Directeur du Théâtre de l’Atelier

UNE AVENTURE THÉÂTRO-FILMIQUE AU THÉÂTRE DE L’ATELIER


ATELIER VANIA

Recréation théâtrale en 4 actes

D’après Anton Tchekhov

Adaptation Christine Weber, Jacques Weber, Marc Lesage

Réalisation Jacques Weber

Durée 107 mn


Le Théâtre est vide, on y pense, on y rêve, on y cauchemarde, on s’y ennuie, on y boit, on y dort, on s’y déchire, on y joue Vania, les jours passent. Les oiseaux annoncent le printemps, le thé réchauffe l’hiver, la vodka les nuits et les jours.

ATELIER CYRANO

Recréation théâtrale en 5 actes d’après Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand

Adaptation Christine Weber / Jacques Weber

Réalisation Jacques Weber

Durée 106 min


C’est la version musique de chambre d’une pièce foisonnante et symphonique. Un plateau vide, un piano, des épées de bois et puis ces vers que l’on aime tant, gourmands, espiègles. Ces « grands airs » écrits pour rire et pour pleurer. Jouer, murmurer, retrouver la respiration de l’enfance.


ATELIER MISANTHROPE / ACTE I SCÈNE 1

Réalisation et mise en scène Jacques Weber

Scénographie Philippe Miesch

Lumières Jean Poidevin

Musiques additionnelles Antoine Salher


Philinte et Alceste sont l’un et l’autre, l’un ou l’autre, les observateurs pragmatiques ou provocateurs, mondains et philosophes, voulant être distingués, soit par la vindicte soit par une forme de distance désabusée ; enfin tous deux Misanthropes !


Avec la participation de France Télévisions DIFFUSION ATELIER VANIA SUR FRANCE TÉLÉVISIONS LE 19 AVRIL A 21H05 SUR CULTURE BOX

COURANT MAI À 20H55 SUR FRANCE 5

Crédit photo Delanne Monteiro, Magneto Prod

affiche theatre de l'atelier




Posts récents

Voir tout