google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

Je ne suis pas moi

« La station assise me fait pousser des ailes d’écrivain. »

Plusieurs fois célébré au Rond-point, Roland Dubillard revient avec ses carnets de notes qu’il a rédigés, pendant presque 50 ans.

En mille pages rassemblées par sa compagne Maria Machado et Charlotte Escamez, Les Carnets en marge de Roland Dubillard drainent pensées et rêveries absurdes et percutantes, matières à méditations. Journal d’un fou de génie, truffé de pièges et de jeux de piste, de saynètes et d’aphorismes.


Le sport, l’art, la vie, l’amour, le théâtre et le néant

Deux clows géniaux Denis Lavant et Samuel Mercer, se lancent dans l’exploration de ses Carnets. Danseurs, acrobates, ils effectuent une plongée folle, démesurée et burlesque dans cet univers aux mille entrées. Une œuvre magistrale, pleine de noirceurs et de drôleries.


Je ne suis pas de moi s’inscrit dans la continuité des projets de la Compagnie Tangente dont l’œuvre de Roland Dubillard fait partie intégrante.


Adapter pour la scène les Carnets en marge, journal intime que Roland Dubillard a tenu toute sa vie, ou presque. Nous en avons fait un spectacle : du théâtre avec un journal. MARIA MACHADO, CHARLOTTE ESCAMEZ

L’un, en colère contre le familier et le familial, fait face à l’autre qui l’observe effaré

L’homme et l’écrivain sont deux personnages qui se distinguent, se mélangent, tentent de se réconcilier, s’affrontent aussi... Ce sont ces deux « Moi », à deux âges différents, qui se rencontrent sur scène. Ils se jaugent et s’invectivent en une dispute aussi philosophique qu’hilarante.

Nous voulions faire entendre la voix d’un artiste, à la fois poète, no