google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 
  • Bonfils Frédéric

JUDY AND PUNCH. HOUPLA BOOOM. FESTIVAL DE DEAUVILLE

Mis à jour : mars 21

Eh bien voilà le plus gros navet du festival de Deauville 2019. C’est vraiment du grand n’importe quoi.

Le sujet me paraissait intéressant. Je vous le cite tel quel (ce n’est pas dans mon habitude, car je n’ai rien à dire).

Notre histoire se déroule au XVIIe siècle dans la petite ville de Seaside, qui, malgré son nom, est située en pleine campagne. Les pauvres hères de cette bourgade laissée à l’abandon, gangrénée par la corruption et la violence, doivent subir chaque jour les foudres de l’ordre moral et religieux. Dans ce chaos ambiant, les marionnettistes Judy et Punch tentent de faire renaître leur spectacle de marionnettes. Leurs représentations deviennent rapidement populaires grâce au talent unique de Judy à donner vie à ses pantins. Mais l’ambition démesurée de Punch et son penchant pour le whisky auront bientôt tragiquement raison du duo, poussant Judy à se venger...

Malheureusement, dès le départ. Je me suis dit. Mais dans quoi je me suis fourré.

Bon. On va dire que le spectacle de marionnettes est réussi. C’est tout. Après ça...film comique, film d’horreur, film théâtral.


Une pincée de Tim Burton pour l’originalité. Un peu de Besson, pour le côté enfantin, saupoudré d’une touche humour anglais et comme cerise, José Dayan de la grande époque télefilmesque.


Et vla t-il pas, ma brave dame. Envoyez, c’est pesé.

Avec ça ! Je vous sers quoi ?

STOP. C’est juste une catastrophe.


Si ce film a un prix ? Je veux bien être lapidé comme dans le film. Vous avez mon accord.






14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout