google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

L’Avare

« Ma cassette ! Où est ma cassette»

L’avare, comédie de Molière, écrite en 1668, est l’une des pièces les plus connues et les plus appréciées du répertoire classique, mais aussi l’une des plus modernes.


Harpagon, le personnage principal qui n’aime que son argent tente de marier sa fille et son fils à deux prétendants fort riches tandis qu’il compte épouser lui-même une jeune fille, Mariane, dont la beauté l’a charmé…

Cette pièce, unanimement saluée par la critique qui a dû s’arrêter seulement quelques jours après sa première représentation à cause de la crise sanitaire, revient enfin au théâtre des Variétés.


« L'Avare est une pièce d’une étonnante modernité, psychologiquement fascinante. »

Daniel Benoin, avec beaucoup de finesse, d’intelligence, de sensualité et plein d’étranges hallucinations parvient à nous transmettre toute la complexité de cette comédie noire et acerbe.

Dans une scénographie magnifique de Jean-Pierre Laporte représentant une grande demeure bourgeoise sans âme où trône deux immense portes. Avec de très beaux costumes de Nathalie Bérard-Benoin et des « mapping » vidéo de Paulo Correia.

Le vieil Avare et les jeunes amoureux se démènent dans tous les sens avec une énergie incroyable.


Fragilité, violence et tyrannie

Michel Boujenah, un remarquable Harpagon, clown triste obsédé par son argent, apparaît ici aussi fragile que violent, aussi naïf que tyran. Très attendu pour son côté comique, il surprend et ébloui dans le drame.



 

Farce géniale, drame familial et théâtre baroque

Daniel Benoin a adapté et mise en scène un spectacle très réussi, une farce loufoque et cruelle qui finit en superbe théâtre baroque grandiloquent. Avis de Foudart 🅵🅵🅵


 

L’Avare

de Molière Mise en scène Daniel Benoin Avec Michel BOUJENAH, Sophie Gourdin, Bruno Andrieux, Mélissa Prat, Mathieu Métral, Fanny Valette, Antonin Chalon, Paul Chariéras, Fabien Houssaye, Julien Nacache

Décors Jean-Pierre Laporte Costumes Nathalie Bérard-Benoin Lumières Daniel Benoin

Succès prolongation

THÉÂTRE DES VARIÉTÉS

Jusqu’au 15 mai

Du mercredi au samedi à 20h30 et le dimanche à 17h

Durée 135 min