google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

L'EP REVENIR #1. Le groupe Karnage Opéra.

Dernière mise à jour : 31 mars 2021

Avis Foudart 🅵🅵🅵🅵

Revenir est un ensemble de trois EP, qui sortiront toutes les sept semaines entre le 28 janvier et juin 2021. Revenir est le deuxième album du groupe Karnage Opéra ou KO,


À l’origine, c’était un simple album, mis en chantier début 2020, puis est arrivé le premier confinement, pendant lequel Christian Roux a écrit et composé 10 nouveaux titres qui ont donné sa couleur définitive à l’ensemble. Le tout a été enregistré pendant l’été, dès que les artistes ont pu sortir de leur grotte, et mixé durant l’automne, quand ils ont dû y retourner.


Revenir du confinement ou d’ailleurs. Mais revenir sans recommencer, parce que Quelque chose doit changer. Rester indolent, faire l’amour (La vague), rêver, tricoter des chansons inutiles mais peut-être pas si vaines (My song), ou se replonger dans la folie du monde ? A moins qu’on ait « oublié comment c’était… », ça fait « si longtemps qu’on est enfermés » (J’ai oublié). Revenir des moments dévastés par une guerre ou une séparation (La plaine), en se disant qu’il n’y a rien d’autre à faire que vivre et que parfois, ce qui nous reste des morts peut nous guider vers la lumière (Emoi, Gracile). Revenir même si « Elle est : plus là » et que son absence nous fait voir le monde en noir… A moins que ce ne soient pas que Des mots et qu’il le soit réellement ? Revenir, ou rester plongé dans les souvenirs (C’est l’été, Remember) ; revenir ou rester accroché à des espoirs impossibles (Ignorée)… Dans tous les cas, vivre jusqu’au bout, jusqu’à L’heure dernière, même s’il se pourrait bien que, Là où l’on va, il ne nous reste que Le goût des larmes…

Karnage Opéra, ou KO, est un collectif de trois musiciens, deux musiciennes et un ingénieur du son, réunis autour des compositions de Christian Roux. Leurs titres, puisant dans le rock, l’électro, la chanson et parfois le jazz.


Karnage Opéra, en toute liberté, ne s'interdit rien, bouscule tout et repousse les limites de la créativité.


Les mots de KO, si ronds et poétiques, s'entremêlent de sons rock et enivrants et nous prennent aux tripes.


Longues plages instrumentales, envolées mélodiques, chaque morceau, si différent qui semblent, parfois, s'inspirer de Baschung et de Gainsbourg, crée le lien entre nostalgie et modernité et remplit le cerveau d'images cinématographies.


L'été c'était comme une éternité qui s'achève par surprise, un jour de pluie. L'été c'était des corps laissés dorés qu'on pensait increvables, des promesses non tenues qu'on oubliait jamais. L'été c'était l'empire de la paresse, des heures abandonnées aux plaisirs éphémères. On le perdait avec l'automne, on le fuit avec l'hiver. Maintenant qu'il est mortel, qu'il n'est plus que ravage, qu'il n'est plus qu'un carnage, qu'il n'est plus qu'un sang...


 

Karnage Opéra

Christian Roux claviers, guitares, sax, programmations.

Laure Ricouard chant, chœurs.

Johanna Ricouard chant, chœurs.

Nicolas Gorréguès basse, contrebasse électrique.

Martin Denny batterie, chœurs.

Nicolas Bournaud mixage, mastering


REVENIR#1

2e album (EP#1)

Nicri Productions / Imusician

Sortie 28 janvier 2021

5 titres / 25 min