google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

La femme qui ne vieillissait pas

Avis de Foudart 🅵🅵🅵🅵

Betty a trente ans quand elle devient un modèle du grand projet photographique de Fabrice, Du temps. Depuis vingt ans déjà, il photographie des modèles chaque année, à date fixe. Les années se suivent, les photos se prennent, mais au bout du Temps, Betty a toujours trente ans.

La femme est si magnifique

Grégoire Delacourt s’est penché sur l’âge qui passe ou plutôt qui ne passe pas et rend un hommage poignant à la beauté des femmes.

Au moment où, à travers le monde, les femmes s’unissent enfin pour dénoncer les injustices dont elles sont victimes, La Femme qui ne vieillissait pas en délivre une autre : l’injonction qui leur est faite de rester jeune. Grégoire Delacourt

Ce spectacle est une pure merveille

Un peu un Horla au féminin, en plus doux et délicat, un bijou d’élégance tout en légèreté et émotions.


Un magnifique texte superbement adapté pour le théâtre, servi par une très belle lumière et une mise en scène parfaite.

Ce n’est pas une narration de l’explication mais un voyage du ressenti. Tristan Petitgirard

Françoise Cadol devient la représentation de toutes les femmes

« En allant murmurer à l’oreille de toutes ces femmes que vieillir est une chance » Grégoire Delacourt, Françoise Cadol nous surprend et nous prend aux tripes. Elle survole la scène, elle rit, elle pleure, elle chante, elle danse et crie La femme est si magnifique. La femme qui ne vieillissait pas est un immense coup de cœur. Un spectacle à voir absolument.

 

La femme qui ne vieillissait pas

D’après le roman de Grégoire Delacourt Adaptatrice théâtrale et interprète Françoise Cadol Metteur en scène Tristan Petitgirard Scénographie Pauline Gallot

Créateur lumières Denis Schlepp

Compositeur Romain Trouillet

Photos © Fabienne Rappeneau


affiche la femme qui ne vieillissait pas