google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

Ce soir, après la nuit des Molières

Dernière mise à jour : 27 avr. 2021

La vie de Galilée. COMÉDIE FRANÇAISE. Très grand moment !

Mon histoire avec La comédie française

Dès que j’ai commencé l’apprentissage du théâtre, ma professeur d’art dramatique me parlait incessamment de la comédie française. Elle exultait. Suivait scrupuleusement les changements de directions ou de règlements intérieurs. Elle revenait parfois enchantée. Parfois furieuse. C’était un rapport pratiquement charnel qu’elle entretenait avec cette institution et du coup ça devenait très excitant.

La première œuvre que j’y ai vue fut le «le songe d’une nuit d’été » mis en scène par Alfredo Arias mon 1er choc. Je me rappellerai toute ma vie de la musique argentine.

Ensuite j’ai connu, bien sûr, les billets à 5€ ou parfois je ne voyais absolument rien. Je hantait ce théâtre. J’y respirais l’air et je vibrais.

Plus tard j’ai eu la chance de rencontrer Claude Winter l’immense comédienne qui était à ce moment là la doyenne de la comédie français. Elle me racontait les coulisses et les remaniements. L’époque incroyable ou un train était affrété uniquement pour que la troupe afin de partir en tournée dans toute la France.

Aujourd'hui. Je suis un simple spectateur parfois déçu. Parfois ébloui. Parfois interpellé mais toujours aussi passionné par cette immense institution française. Quelle chance nous avons d’avoir en FRANCE


LA VIE DE GALILÉE