google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
  • Bonfils FrĂ©dĂ©ric

🅵🅵🅵🅵Le Courage de ma Mère. L'histoire d'une femme revenue de l'enfer

Mis Ă  jour : il y a 3 jours

Budapest, 1944. Sortie pour aller jouer au rami chez sa sœur, une femme est arrêtée et envoyée vers Auschwitz. À la frontière polonaise, elle est libérée par un incroyable concours de circonstances. Et rentre chez elle. Seul dans son studio d’enregistrement, son fils, l’écrivain Georges Tabori incarné par Roland Timsit, recrée cette histoire et invente des univers sonores. Est-elle encore vivante, cette mère dont il ne parle qu’au passé ?


David Ajchenbaum s’empare du texte dialogué de Georges Tabori, traduit par Maurice Taszman pour en faire un vrai travail créatif, une véritable partition composée à l'unisson avec Nicolas Martz, créateur sonore et Roland Timsit, comédien. À l'aide de micros, Roland Timsit jouera tous les personnages de la pièce. Sa voix naturelle se mêlant à sa voix enregistrée, déformée ou non, à la pédale loop pour donner un seul en scène étonnant, vivant et sonore.


Le courage de ma mère. L'histoire d'une femme revenue de l'enfer en forme d'anecdote ou de conte ?


Dans Le Courage de ma Mère, George Tabori procède à ce que j’appellerai une anecdotisation. Il nous est impossible de savoir ce qui est vrai ou faux dans ce qu’il nous raconte, de savoir ce qui fait partie de ses vrais souvenirs, ou ce qui est une construction dramaturgique. À partir de cette histoire racontée de façon quotidienne, Tabori évoque en miniature toute l’histoire de la Shoah : les voisins qui deviennent des ennemis, l’État qui devient un danger, les hommes traités comme des animaux, la culpabilité des survivants, l’incrédulité de ceux qui, presque tranquilles, sont restés chez eux. Cette anecdotisation permet à Tabori de théâtraliser la Shoah, de la faire entrer sur scène. David Ajchenbaum

Le courage de ma mère parle de la Shoah, bien sûr, mais par sa construction unique et intelligente, toute la poésie et la force du texte sont, parfaitement, mises en valeur et le sujet en devient intemporel. Il nous touche tous, de façon universelle.


Ce que Tabori met en jeu, finalement, c'est la façon dont nous sommes tous traversés par les tragédies de nos parents.

Le courage de ma mère est un spectacle vibrant d'émotion, mais aussi d'humour et de délicatesse. Un spectacle unique au sujet dur, mais toujours rempli d'optimisme. Un seul en scène, puissant, porté magnifiquement par Roland Timsit, inspiré et impliqué.

LE COURAGE DE MA MERE

Traduction Maurice Taszman

Texte publié aux Éditions Théâtrales

Mise en scène David Ajchenbaum

Avec Roland Timsit

Et la voix de Marion Loran

Assistante à la mise en scène Deborah Földes

Scénographie et lumières Esteban (Stéphane Loirat)

Son Nicolas Martz

Crédit photo (c) Karine Letellier

Durée : 1h15



Représentation au Théâtre la Reine Blanche, à Paris

2 bis passage Ruelle, Paris XVIIIe




Posts récents

Voir tout