google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

À l’abordage !

La conversation sublime d’une autrice d’aujourd’hui avec le XVIIIe siècle.

Emmanuelle Bayamack-Tam propose dans une langue d’aujourd’hui, une relecture jubilatoire de l’utopie formulée trois siècles avant par Marivaux, Le triomphe de l’amour.


Avis Foudart 🅵🅵🅵🅵

Un jardin, havre de paix, farouchement coupé du monde; un maître à penser charismatique dirigeant les faits et gestes de sa petite communauté autarcique. Deux femmes travesties en hommes vennant conquérir leur être aimé, un tout jeune homme dangereusement protégé de l’amour.

L’envie était de garder les grands mouvements, les archétypes, les figures présents dans la pièce de Marivaux, et d’écrire une toute nouvelle pièce avec ces éléments en tête...Clément Poirée

Comment vivre pour échapper aux dérives et aux périls de notre monde globalisé ? Comment se libérer de nos peurs ? Comment conquérir son désir ? Comment faire triompher l’amour ?


Un bijou d’écriture

Quand une jeune autrice contemporaine, inspirée, rencontre un immense auteur classique, cela donne un théâtre vif, brillant et intelligent aux multiples références.

Un pamphlet sociétal, parfaitement fidèle à l’esprit de Marivaux, en étant d’une modernité implacable.


Clément Poiré s’est emparé de ce très beau texte et a été, manifestement, merveilleusement inspiré.

La scénographie sublime, tout en transparence et la mise en scène donne la sensation de découvrir, presque en cachette, l’intimité de ces personnages « haut en couleur ».


Ici les portes ne claquent pas (il n’y en a pas)

Mais les comédiens envahissent l’espace de toute part et sont éblouissants.


Intrigue, supercherie, manigances, humour et romantisme

David Guez, parfaitement ingénu en héros romantique et Louise Grimberg (magistrale) sont entourés par une bande de cinglés ahurissants, de fous lumineux et créatifs.

La plus profonde, la plus simple, la plus parfaite et la première des lois est celle de l’amour. Un homme sans qualités, Robert Musil, trad. Philippe Jaccottet, éd. du Seuil, 1958

À l’abordage ! est un immense coup de cœur.

Une pièce géniale, folle, jubilatoire, subtile et intelligente. Une vision très juste de la société et des rapports humains.


L’amour coûte que coûte, à tout prix et éperdument.


 

À l’ABORDAGE !

Texte Emmanuelle Bayamack-Tam

D’après Le Triomphe de l’amour de Marivaux Mise en scène Clément Poirée

Avec Bruno Blairet, Kinbote François Chary, Arlequin Sandy Boizard, Theodora Joseph Fourez Dimas, Louise Grinberg Sasha, David Guez Ayden, Elsa Guedj Carlie

Collaboration à la mise en scène Pauline Labib-Lamour

Crédit © Morgane Delfosse

Le texte À l’abordage ! d’Emmanuelle Bayamack-Tam est publié aux Éditions P.O.L.


THÉÂTRE LA TEMPÊTE EN TOURNÉE


Saint-Cloud (92) Les 3 Pierrots

17 mars 2022


Colombes (92) L'Avant-Seine