google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

Le Grand Œuvre de René Obscur : Une épopée cinématographique hors du commun


"Le Grand Œuvre" de René Obscur, à l'affiche au Cirque électrique du 12 au 24 septembre 2023, marque une nouvelle étape audacieuse pour Bertrand de Roffignac, talent issu de la prestigieuse troupe du Théâtre du Soleil. il s'était déjà illustré par sa performance mémorable dans "Ma Jeunesse Exaltée" d’Olivier Py, présenté au festival d'Avignon. Aujourd'hui, il étonne en triplant la mise : auteur, metteur en scène et interprète. Cette pièce, suite attendue des "Sept Colis sans Destination" de Nestor Crévelong - un succès au Théâtre de Vanves et au Festival Impatience au Centquatre-Paris - nous plonge dans une odyssée cauchemardesque conjuguant théâtre, cirque, cinéma et danse.


Dans une société dystopique, René Obscur, réalisateur audacieux, conçoit une caméra révolutionnaire capable d'offrir une jouissance sexuelle et spirituelle inégalée tout en défigurant irrémédiablement les acteurs qu’il capture. La quête de René pour le film parfait attire l'attention du riche héritier Ange Cratère.


La mise en scène est impressionnante, rappelant l'esthétique des films fantastiques à l'instar de "La Cité des enfants perdus" de Caro et Jeunet. La pièce explore les liens entre pornographie et politique, art, désir et argent.



Le début mystérieux happe et électrise mais qui s’étiole sur la longueur

Bien que la pièce se distingue par une esthétique saisissante et une énergie indomptable, illustrée par des scènes visuelles époustouflantes - telles que cette projection filmique extatique ou cette séquence magistrale dans laquelle le réalisateur, caméra en main, s'envole dans une transe créative - elle offre également des instants empreints d'une délicatesse sublime, en particulier lors des numéros de danse et de voltige. Ces performances, magnifiées par une trame sonore rock et des éclairages audacieux, font parfois place à une surabondance théâtrale. Des monologues surchargés tendent à l'excès de verbiage, faisant ainsi perdre à l'œuvre son essence première, au risque de désorienter et d'instaurer même un certain malaise.



Même le jeu, gagnerait à être nuancé

Le jeu excessif des comédiens manquent parfois de nuances, et ce vacarme finit par l’emporter sur le reste.

Malgré tout, l’œuvre est d’une inconditionnelle originalité et Bertrand de Roffignac continue de repousser les limites du théâtre conventionnel, proposant une œuvre à la fois perturbante et fascinante, qui laisse une trace indélébile dans notre esprit.


 

Une dystopie cinématographique, cauchemardesque et mégalo, sortie de l’imagination éruptive et transgressive de Bertrand de Roffignac. Avis de Foudart 🅵


 

Le Grand Œuvre de René Obscur

Conception, texte et mise en scène Bertrand de Roffignac

Scénographie Henri-Maria Leutner

Création Sonore Axel Chemla

Avec Adriana Breviglieri, Axel Chemla, Bertrand de Roffignac, Gall Gaspard,

Marion Gautier, Xavier Guelfi, Loup Marcault-Derouard, François Michonneau,

Pierre Pleven, Erwan Tarlet, Baptiste Thiébault

Crédit photo ©Christophe Raynaud de Lage , ©Vahid Amanpour


Cirque électrique

Du 12 au 24 Septembre 2023 • Du mardi au samedi à 21h - dimanche à 18h • durée 2h





 

Bertrand de Roffignac - Actualités automne 2023

* du 11 au 26 novembre : Ma jeunesse exaltée - Théâtre Amandiers Nanterre -

TNP Villeurbanne

* 13 et 14 décembre : Les Sept Colis sans Destination de Nestor Crévelong au

Centquatre-Paris dans le cadre du Festival Impatience

foudart_logo_edited.png
bottom of page