google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
  • Bonfils Frédéric

Mon Isménie. Une folie géniale au Théâtre Poche Montparnasse

Vancouver est le bourgeois le plus malheureux de Châteauroux. Il a en effet une fille de vingt-quatre ans qu’il a élevée amoureusement et qui menace de le quitter, car elle a une folle envie de se marier. Il cherche par tous les moyens à chasser les « prétendus » qui viennent demander la main d’Isménie, comme ce Dardenboeuf. Ce jeune homme a toutes les chances de parvenir à ses fins, car il a l’appui de Galathée, sœur de Vancouver, vieille fille très fortunée qui veut le bien de sa nièce Isménie.

Vancouver va-t-il perdre sa fille chérie ?


Mais qu’y a-t-il donc dans la tête de Daniel Mesguich?

Permettez-moi de me poser cette question tant son Isménie d’Eugène Labiche est complètement barré et créativement déjanté. Cette pièce est une folie et j’adore ! Je me suis, même, presque étouffé de rire.


De mémoire de fou de théâtre. Jamais, je n’ai vu un Labiche aussi bien compris. Daniel Mesguich a monté sa pièce comme une immense farce et ses comédiens se régalent. C’est évident.


Il faut noter qu’une adaptation de ce type est un exercice particulièrement délicat et qu’il fallait une bonne dose de génie pour réussir ce pari.


Dans un décor épuré au maximum (c’est le moins que l’on puisse dire). Il ne reste que les magnifiques costumes et le jeu des comédiens. Ils ont, tous les cinq, de très beau rôle à défendre et ils s’en donnent à cœur joie.


On sent une véritable harmonie et un esprit de troupe dans cette pièce. Ils dansent, ils chantent et ils jouent au sens premier du terme.


La mauvaise foi du père (Frédéric Souterelle), le génie de la servante qui veut devenir Rosière (Frédéric Cuif), l’ingénuité sexy de la jeune fille en fleur (Alice Eulry d’Arceaux), le jeu incroyable du prétendu (GUANO - quelle voix !) et surtout cette tante merveilleuse incarnée par Sophie Forte, ahurissante. Votre rire, Madame, est une bombe de destruction massive.


Mon Isménie est un immense coup de cœur. Il faut courir voir cette pièce et remplir à fond cette salle. Je vous assure un immense éclat de rire.


#monismenie #eugenelabiche #theatrepochemontparnasse #aliceeulrydarceaux #sophieforte #fredericsouterelle #guano #fredericcuif #danielmesguich




Frédéric BONFILS

43 avenue de Suffren

PARIS, 75007

 

frederic@foudart-blog.com

 

Telephone: +336 11 69 81 37

CONTACT

  • Blanc Icône YouTube

©2019 by FOU DE THÉÂTRE.  RCS PARIS : 453 587 800 000 39 Code APE : 5814Z