google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

Premier Amour

Dernière mise à jour : 12 janv.

Un spectacle étrange et pénétrant

Délogé de chez lui à la mort de son père, un vieux garçon égoïste, raconte et régurgite son histoire d’amour avec une prostituée rencontrée sur un banc. Avis de Foudart 🅵🅵🅵 Premier Amour de Samuel Beckett, est au départ une nouvelle qui n’était pas destinée à la scène. C’est une œuvre austère, minimaliste et pessimiste qui reprend son personnage favori, le vagabond. C’est aussi une œuvre remplie d’humour et de dérision.


Les méandres doux-amers d’une vie ratée

Au fil des mots, le narrateur pontifie, soliloque, jargonne tout en déambulant dans un cimetière et parle à son père mort ou aux étoiles.


Travaillant sur ce monologue depuis plusieurs années, m’en imprégnant au fur et à mesure des répétitions, je me suis glissé dans la peau de ce personnage habité. Jean Michel

Accompagné par les notes de guitare acoustique de Roland Gomes, Jean Michel, avec une grande intensité et tout son corps, s’empare et s’approprie de ce très beau texte et nous offre un grand moment de poésie.

Une poésie triste, désespérée et infiniment drôle. Une comédie tragique et mélancolique.

 

PREMIER AMOUR