google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

Seras-tu là ?

« La vérité faut que tu fasses un spectacle tout seul, mon fils, une sorte de ouane manne chaud, t’y es trop gracieux. » La mère de Soulal Bouloudnine


La vérité, on est d’accord, Madame Bouloudnine. On est tous d’accord !

Solal Bouloudnine n’oubliera jamais le 2 août 1992. il avait six ans onze mois et vingt jours quand Michel Berger est mort, terrassé par une crise cardiaque dans sa villa de Ramatuelle, après une partie de tennis. Solal passait ses vacances dans une maison, juste à côté, et… c’est ce jour-là qu’il a pris conscience de la mort.


Aujourd’hui, Solal, à travers une galerie de personnages un peu fous et particulièrement attachants, nous fait pleurer de rire, nous fait mourir de bonheur.


Seras-tu là?

Pourras-tu suivre là où je vais? Sauras-tu vivre le plus mauvais? La solitude, le temps qui passe Et l'habitude, regarde-les Nos ennemis, dis-moi que oui Dis-moi que oui


Seras-tu là ? est un spectacle qui parle de vie, de mort, de vie…

Mais aussi, pêle-mêle, d’amour, de théâtre, des parents, de l’enfance, de tennis, d’une bouchère bourguignonne, de Michel Berger, de France Gall… et des variétés.


« Seras-tu là? est un spectacle de variété qui se vit comme une chanson épique, ou l’inverse ».

Nous sommes un mercredi après-midi, dans une chambre d’enfant. Au son des chansons de Michel Berger, les jouets activent les histoires les plus folles.


Il est libre Solal

Solal chante, Solal roule, saute, change de voix, d’accent et nous propose toute une galerie de personnages complètement fantaisistes avec ce spectacle aussi tendre qu’émouvant, aussi émouvant que drôle, aussi drôle que surprenant.


« Les chansons sont des alliées, un remède à la solitude »

On sera tous là… car

Quelque chose de beau doit nous arriver. Quelque chose de fort doit nous emporter ...


 

Seras-tu là ? est une comédie magnifique et effrénée. Un spectacle fou, créatif et merveilleux… à voir absolument. Avis de Foudart 🅵🅵🅵🅵


 

Seras-tu là ?

Jeu et conception Solal Bouloudnine Texte Solal Bouloudnine et Maxime Mikolajczak Mise en scène Maxime Mikolajczak et Olivier Veillon Création lumière et son, régie générale François Duguest Musique Michel Berger Costumes et accessoires Elisabeth Cerqueira et François Gauthier-Lafaye